Opération de la vésicule biliaire

Pour traiter le cancer de la vésicule biliaire et les inflammations ou calculs biliaires, on a recours à différentes procédures opératoires, interventions endoscopiques et méthodes de fragmentation des calculs, parmi lesquelles la cholécystectomie (ablation de la vésicule biliaire) et l'exploration de la vésicule biliaire (cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique).

Les calculs biliaires constituent les causes les plus fréquentes d'intervention chirurgicale sur la vésicule biliaire. Les rétrécissements ou obstructions des voies biliaires par des tumeurs constituent d'autres motifs plus rares d'opération des voies biliaires ou de la vésicule biliaire. Les calculs biliaires peuvent passer inaperçus pendant des années sans provoquer de troubles. Ils peuvent toutefois entraîner aussi des inflammations de la vésicule biliaire et un déplacement des voies biliaires, avec pour conséquence les coliques hépatiques caractéristiques. L'accumulation de bile peut entraîner une jaunisse. Dans de tels cas, il est fréquent que seul un traitement chirurgical puisse remédier à la situation.

Quelles préparations sont effectuées?

Pour diagnostiquer précisément les troubles et déterminer les problèmes, on pratique différents examens, parmi lesquels une échographie et, en fonction de la situation, une tomodensitométrie, une IRM ou une cholangiographie.

Comme c'est habituellement le cas avant une opération, les préparations et examens courants sont pratiqués, comme une analyse de sang, une mesure de la tension artérielle et un ECG. Si le patient prend des anticoagulants, il doit cesser de les prendre avant l'opération. Les opérations de la vésicule biliaire sont pratiquées sous anesthésie générale. Pour l'opération, le patient doit être à jeun.

Comment se déroule l'opération?

Pour retirer les calculs biliaires, on peut en principe avoir recours à deux procédures distinctes: l'ablation de la vésicule biliaire (cholécystectomie) et l'ablation endoscopique des calculs biliaires par cholangiographie (cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique). La cholangiographie est également utilisée à des fins diagnostiques pour localiser les calculs biliaires et diagnostiquer les pathologies des voies biliaires. L'ablation de la vésicule biliaire est également pratiquée en cas de cancer de la vésicule biliaire.

Ablation de la vésicule biliaire, cholécystectomie

L'ablation de la vésicule biliaire est aujourd'hui pratiquée exclusivement par voie mini-invasive avec la technique laparoscopique. Plusieurs petites incisions sont habituellement nécessaires pour une laparoscopie, afin d'introduire la caméra et les instruments chirurgicaux dans la cavité abdominale. Aujourd'hui, on emploie de plus en plus souvent la procédure consistant à effectuer une seule incision cutanée dans la profondeur de l'ombilic. Avec cette procédure, la caméra et les instruments chirurgicaux sont introduits dans la cavité abdominale par une seule incision dans le nombril. On injecte ensuite du CO2 dans la cavité abdominale pour avoir une meilleure vue et davantage de place pour l'intervention.

Si nécessaire, on procède pendant l'opération à une application endoscopique de produit de contraste radiographique dans les voies biliaires (cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique), ce qui permet de localiser avec précision les calculs biliaires sur le cliché radiographique. Si des calculs se trouvent dans les voies biliaires, ils sont retirés. Ensuite, les vaisseaux sanguins de la vésicule biliaire et des voies biliaires sont clampés et refermés avec des clips. La vésicule biliaire est alors soigneusement détachée du foie puis retirée. Pour finir, le CO2 est évacué et la plaie opératoire au nombril est suturée. L'opération dure une heure environ.

 

Cholangiographie, cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique

La cholangiographie est une méthode qui consiste à injecter un produit de contraste dans les voies biliaires et à les explorer avec une caméra (cholangioscope). Elle sert à diagnostiquer les pathologies des voies biliaires et de la voie pancréatique. On peut également avoir recours à cette technique à des fins thérapeutiques. Il est ainsi possible de retirer les petits calculs biliaires. En cas de rétrécissement ou de déplacement des voies biliaires par des tumeurs, la cholangiographie est employée pour élargir les voies biliaires ou pour y placer de petits tubes métalliques et artificiels (stents).

L'examen est normalement pratiqué sous anesthésie générale. L'endoscope introduit par la bouche progresse jusqu'au duodénum. On applique alors le produit de contraste radiographique dans les voies biliaires pour les visualiser sur le cliché radiographique. Le cholangioscope peut également être poussé avec la caméra par les voies biliaires jusqu'à la vésicule biliaire pour les visualiser.

Quel est le taux de réussite du traitement?

L'ablation complète de la vésicule biliaire permet de guérir la pathologie. Pour l'ablation endoscopique des calculs, des rechutes peuvent survenir si de nouveaux calculs se forment dans la vésicule.

Les chances de réussite d'une opération pratiquée en raison d'une maladie cancéreuse dépendent du type de cancer et du stade de la maladie.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

L'ablation de la vésicule biliaire est une opération de routine. Comme pour toutes les opérations, des hémorragies, des lésions de nerfs, des infections ou des coalescences peuvent parfois survenir. Dans de rares cas, une péritonite peut survenir si les voies biliaires ne sont plus perméables.

Que se passe-t-il après l'intervention chirurgicale?

L'examen endoscopique sont généralement réalisés en ambulatoire. Après une ablation de la vésicule biliaire, le patient doit être hospitalisé pendant 2 à 3 jours. L'ablation de la vésicule biliaire n'entraîne aucune restriction pour le corps. La bile circule en permanence en petites quantités dans le duodénum. En revanche, elle ne peut plus être secrétée en quantité plus importante pour digérer des aliments particulièrement gras. Le patient doit donc se montrer prudent avec ce type d'aliments. Il doit consommer les plats gras avec parcimonie et prendre de plus petites portions.

Après l'ablation de la vésicule biliaire, les activités physiques intenses doivent être évitées pendant 2 à 3 semaines. L'incapacité de travail est de 1 à 3 semaines en fonction de l'activité.  

Centres (3)