Gastroscopie

La gastroscopie, l'œsophagoscopie et la duodénoscopie sont des méthodes endoscopiques d'examen du système digestif supérieur. Elles permettent d'examiner l'œsophage, l'estomac puis le duodénum avec un gastroscope.Un échantillon tissulaire (biopsie) est prélevé à partir des modifications suspectes. Parfois, de petites tumeurs bénignes (polypes) sont retirées directement pendant la gastroscopie.


Un gastroscope est utilisé pour la gastroscopie. Il s'agit d'un instrument souple en forme de tuyau avec une mini-caméra intégrée. La caméra transmet les images sur un écran. On a recours à la gastroscopie si on suspecte une maladie de l'estomac, de l'œsophage ou du duodénum. Le plus souvent, il s'agit d'inflammations de l'œsophage ou de l'estomac, d'ulcères de l'estomac ou du duodénum, mais il peut aussi s'agir plus rarement d'un cancer de l'œsophage ou de l'estomac.


Quelles préparations sont effectuées?

Pour la gastroscopie, l'estomac doit être vide. Vous ne devez donc plus rien manger ni boire au moins six heures avant la gastroscopie.

Si vous prenez des anticoagulants, vous devrez interrompre le traitement quelques jours avant l'examen. En règle générale, un calmant vous est administré immédiatement avant l'examen, voire un léger anesthésique si vous souhaitez dormir pendant l'examen.

Comment se déroule l'examen?

Tout d'abord, la gorge est anesthésiée à l'aide d'un spray pour empêcher le réflexe pharyngé. Vous vous allongez ensuite sur le côté pour l'examen. Le gastroscope, d'environ 1 cm d'épaisseur, est introduit délicatement dans cette position par un cale-dents au-dessus de la langue puis dans la gorge et l'œsophage.Vous devez avaler l'instrument. Cela exige un certain effort mais la déglutition facilite le passage. Une fois que vous avez avalé le gastroscope, le reste de la progression du tuyau est moins désagréable.Vous ne ressentez aucune douleur car la muqueuse de l'appareil digestif n'a pas de nerfs de la douleur.Si aucun instrument n'est requis pour la gastroscopie, il est alors possible de pratiquer l'examen avec un tuyau fin qui passe par le nez.

Pendant l'examen, de l'air sera parfois injecté via le gastroscope pour mieux visualiser la muqueuse. Si nécessaire, des échantillons tissulaires peuvent être prélevés, des corps étrangers retirés ou des polypes éliminés.L'examen dure entre 10 et 30 minutes, selon qu'on visualise seulement l'estomac, seulement l'œsophage ou tout l'appareil digestif supérieur.

Quel est le taux de réussite de l'examen?

L'examen est idéal pour constater d'éventuelles modifications de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum. La gastroscopie peut aussi être utilisée à des fins thérapeutiques en cas de corps étrangers, de polypes ou de saignements.

Quels sont les risques ou les complications de l'examen?

La gastroscopie est un examen qui comporte peu de risques. De petites lésions de la muqueuse ou des saignements peuvent parfois survenir. Le tuyau irrite par ailleurs la gorge et le larynx, ce qui peut parfois occasionner un enrouement passager.

Que se passe-t-il après l'examen?

Généralement, aucun suivi n'est nécessaire après une gastroscopie. La procédure à suivre dépendra du résultat de l'examen. Si des échantillons tissulaires ont été prélevés, ils doivent tout d'abord être examinés. Cela peut donc prendre quelques jours pour parvenir à un diagnostic final.


Centres (3)