Opération des glandes parathyroïdes

Les tumeurs des glandes parathyroïdes sont généralement bénignes. Toutefois, comme elles peuvent entraîner une hyperthyroïdie, elles doivent souvent faire l'objet d'une ablation chirurgicale. Selon la maladie, on ne retire qu'une partie des glandes parathyroïdes ou on procède à leur ablation totale. Dans certains cas, une autotransplantation des glandes parathyroïdes est nécessaire.

Comme leur nom l'indique, les glandes parathyroïdes sont situées près de la thyroïde. Elles produisent l'hormone dite ''parathormone'', qui régule le métabolisme du calcium dans le corps. En cas de tumeur dans les glandes parathyroïdes, qu'on appelle l'adénome parathyroïdien, l'activité des glandes parathyroïdes est accrue (hyperparathyroïdie). Cela entraîne une augmentation du calcium dans le corps (hypercalcémie), qui déclenche différents troubles, tels que calculs rénaux, fatigue, faiblesse musculaire ou constipation. L'adénome parathyroïdien doit donc, en général, faire l'objet d'une ablation chirurgicale.

Les maladies rénales chroniques constituent une autre cause d'hyperparathyroïdie. L'insuffisance rénale chronique entraîne des troubles métaboliques au niveau des os, ce qui stimule la production de parathormone. Parfois, dans ce cas, il faut retirer les glandes parathyroïdes.

Quelles préparations sont effectuées?

Avant l'opération, il faut déterminer avec exactitude la situation et l'étendue de l'adénome parathyroïdien. On pratique à cet effet des échographies ainsi qu'une scintigraphie. On effectue en outre un dosage de la parathormone, et on contrôle la fonction rénale.

Comme c'est généralement le cas avant une opération, l'administration éventuelle d'anticoagulants doit être interrompue au préalable. L'opération est pratiquée sous anesthésie générale. Pour l'opération, le patient doit être à jeun.

Comment se déroule l'opération?

Les glandes parathyroïdes sont au nombre de quatre; elles sont situées à proximité de la thyroïde. Généralement, seule une des glandes est affectée par une tumeur.

On expose la glande parathyroïde concernée par une petite incision cutanée sous le larynx. On fait particulièrement attention au nerf des cordes vocales, qui traverse la thyroïde. En cas d'adénome parathyroïdien, on ne retire que la glande parathyroïde concernée par la tumeur. Les trois autres glandes sont laissées dans le corps.

En cas d'ablation de l'ensemble des glandes parathyroïdes, on transplante parfois un morceau de glande parathyroïde, par exemple dans l'avant-bras. On appelle cette procédure l'autotransplantation. On s'assure ainsi que le corps continue à produire la parathormone.

 

Quel est le taux de réussite du traitement?

En retirant le tissu affecté par la tumeur, on élimine normalement l'hyperparathyroïdie. L'opération n'a aucune répercussion sur une éventuelle maladie rénale déjà existante.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

Comme pour toutes les opérations, des infections, des lésions de nerfs, des hémorragies ou des caillots de sang peuvent parfois survenir. Il existe un risque accru de lésion du nerf des cordes vocales, qui traverse la thyroïde.  

Que se passe-t-il après l'intervention chirurgicale?

La fonction des cordes vocales est contrôlée immédiatement après l'opération. Le patient peut généralement quitter l'hôpital après 2 à 3 jours. Avant la sortie de l'hôpital, on procède à un dosage du calcium dans le sang et de la parathormone. Si le taux de calcium est trop bas, un traitement de substitution de calcium peut être nécessaire. Il convient d'éviter tout effort physique trop important dans les deux semaines suivant l'opération.

Dans de rares cas, la tumeur n'est pas un adénome bénin mais un carcinome malin. Dans ce cas, on procède à une radiothérapie après l'ablation des glandes parathyroïdes.

Centres (1)