Colposcopie

La colposcopie est l'examen le plus important du vagin. Les altérations de la muqueuse vaginale et du col de l'utérus sont détectées à l'aide d'une caméra et d'un microscope. On prélève des cellules muqueuses à l'aide d'un frottis de dépistage ou frottis cervico-vaginal pour les observer au microscope. L'objectif est de détecter le cancer à un stade précoce.

La colposcopie est un examen de prévention qui sert à la détection précoce du cancer du vagin ou du col de l'utérus. Avec le temps, les altérations inflammatoires de la muqueuse vaginale ou du col utérin peuvent évoluer vers un cancer. La colposcopie et le frottis de dépistage visent à identifier ces altérations de manière précoce.

Quelles préparations sont effectuées ?

La colposcopie est pratiquée sans préparation particulière. L'examen est indolore, et aucune anesthésie locale n'est nécessaire.

Comment se déroule l'examen ?

La colposcopie est effectuée sur le fauteuil d'examen gynécologique. Un spéculum est tout d'abord introduit pour ouvrir le vagin. Le colposcope permet ensuite d'observer l'intérieur du vagin, l'orifice du col utérin et le col de l'utérus. Pour mieux détecter les altérations suspectes de cellules au microscope, on tamponne la muqueuse avec du vinaigre et de l'iode: il s'agit du test au vinaigre et du test à l'iode. Les cellules altérées se colorent différemment des cellules saines avec le test au vinaigre et le test à l'iode, ce qui permet de les identifier plus facilement. On prélève un frottis de dépistage ou on effectue éventuellement une biopsie sur la région suspecte pour une analyse au laboratoire. L'examen complet dure de 15 à 30 minutes.

Quel est le taux de réussite de l'examen ?

L'examen est parfaitement indiqué pour détecter les altérations de la muqueuse, et donc les pré-stades de cancer.

Quels sont les risques ou les complications de l'examen ?

La colposcopie et le frottis de dépistage ne comportent aucun risque. Des saignements légers peuvent parfois survenir après une biopsie. L'examen est en règle générale indolore. L'ouverture du vagin avec le spéculum peut parfois occasionner une sensation désagréable.

Que se passe-t-il après l'examen ?

Aucun traitement spécial de suivi n'est requis. Si des altérations cellulaires sont constatées, elles devront être contrôlées à intervalles réguliers. Les modifications cellulaires n'entraînent pas toutes un cancer. Il s'agit aussi souvent d'inflammations provisoires qui sont vouées à disparaître. Avec les contrôles ultérieurs, on peut vérifier s'il s'agit d'un état précancéreux ou d'une réaction inflammatoire passagère.

Centres (4)