Opération du duodénum

Les interventions chirurgicales et opérations du duodénum peuvent être nécessaires en cas d'ulcères ou de polypes, mais aussi en cas de tumeurs malignes du duodénum ou du pancréas. En cas d'ablation du duodénum, on opère en conservant si possible le pancréas.

Les ulcères et les petites tumeurs bénignes (polypes) sont normalement traités dans le cadre d'une duodénoscopie, cf. chapitre gastroscopie. L'opération en cas de cancer du pancréas est décrite dans le chapitre opération du pancréas.

Les explications suivantes portent sur l'ablation du duodénum (duodénectomie) en conservant le pancréas.Cette intervention est le plus souvent pratiquée en cas de tumeurs bénignes étendues du duodénum, ou en cas de tumeurs malignes limitées au duodénum.

Quelles préparations sont effectuées?

Avant l'intervention chirurgicale, on effectue différents examens, comme une échographie, une tomodensitométrie ou une duodénoscopie. On effectue aussi les examens de routine précédant une opération, c'est-à-dire analyse de sang, mesure de la tension artérielle et ECG.

Si le patient prend des anticoagulants, il doit cesser de les prendre avant l'intervention. Une opération du duodénum est pratiquée sous anesthésie générale. Pour l'opération, le patient doit donc être à jeun.

Comment se déroule l'opération?

L'opération du duodénum pratiquée en conservant le pancréas s'appelle une duodénectomie sans pancréatectomie. L'intervention chirurgicale est pratiquée généralement en chirurgie ouverte, avec ouverture de la paroi abdominale (laparotomie). Après l'ouverture de la paroi abdominale, le duodénum est détaché et retiré. Les extrémités restantes sont reliées. On fabrique une nouvelle embouchure dans l'intestin grêle (jéjunum) pour la voie pancréatique, qui reçoit les enzymes digestives et qui débouche sur le duodénum. On fait la même chose pour la voie biliaire qui transporte la bile.

La duodénectomie sans pancréatectomie est une opération longue et complexe, pratiquée dans des centres spécialisés.

Quel est le taux de réussite du traitement?

En cas de tumeurs bénignes, la maladie est généralement soignée avec l'intervention chirurgicale. En cas de tumeurs malignes, le pronostic dépend du type de tumeur et du stade du cancer.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

Avec les opérations du duodénum, des hémorragies, des lésions de nerfs ou des infections peuvent parfois survenir. La nouvelle liaison intestinale fabriquée ou l'embouchure créée pour la voie pancréatique peuvent parfois fonctionner de manière insuffisante.

Que se passe-t-il après l'intervention chirurgicale?

Après l'opération, le patient est sous surveillance en salle de réveil. Les drains sont habituellement retirés après 1 ou 2 jours. En général, le patient est hospitalisé 3 à 5 jours. Après l'opération, il faut éviter les efforts physiques importants pendant 6 à 8 semaines.

Le processus de guérison est suivi dans le cadre d'examens réguliers de contrôle.