Opération fracture du tibia

Les fractures du tibia compliquées ou les fractures proches de l'articulation du tibia sont opérées. La fracture est réduite au moyen de plaques, de vis ou de clous. Les fractures simples du tibia ou du péroné peuvent être plâtrées.

Le tibia est constitué de deux os, à savoir le tibia (l'os le plus grand) et le péroné (l'os fin). Pour traiter une fracture du péroné, un bandage serré est généralement suffisant. Il est rare qu'un plâtre ou une intervention chirurgicale soient nécessaires. Les fractures du tibia en revanche sont plâtrées ou nécessitent une opération. Le plâtre est utilisé en cas de fractures simples et peu complexes. En cas de fracture ouverte, une opération est nécessaire et la fracture doit être réduite à l'aide de plaques, de vis ou de clous. Même chose en cas de fractures particulièrement complexes (fracture multiple, fractures déplacées) et fractures propres de l'os (fracture fibulaire). Le traitement des fractures osseuses à l'aide de pièces métalliques est appelée [ostéosynthèse].

Quelles préparations sont effectuées?

Une radiographie est réalisée au préalable pour déterminer l'étendue et l'ampleur de la blessure. Dans certains cas, on a recours à un CT-scan.

Avant l'intervention chirurgicale, on effectue les examens de routine précédant une opération, c'est-à-dire analyse de sang, mesure de la tension artérielle et ECG. Le patient doit interrompre la prise de médicaments hémostatiques et être à jeun avant l'opération.

Comment se déroule l'opération?

L'opération visant à réduire une fracture du tibia est effectuée sous anesthésie générale ou sous péridurale (rachianesthésie). On pratique une incision de la peau et du muscle pour accéder à la fracture osseuse. Selon le type de fracture, elle est réduite et fixée à l'aide de [clous médulaires], [plaques métalliques], [vis métalliques] ou à l'aide d'un dispositif externe appelé [fixateur externe]. Les ligaments, les tendons et les muscles abîmés sont également réparés et recousus.

Pour terminer, la plaie opératoire est refermée. En fonction de la technique utilisée, l'intervention dure de 1 à 2 heures.

Quel est le taux de réussite de l'intervention?

Les fractures du tibia guérissent généralement bien après stabilisation et fixation chirurgicales. Les exercices de physiothérapie précoces et ciblés favorisent le processus de guérison.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

Les opérations des fractures du tibia se déroulent généralement sans complications graves.  Comme pour toutes les opérations, des infections, des lésions nerveuses, des hémorragies ou des caillots de sang peuvent survenir occasionnellement. Dans certains cas, une pseudo-arthrose du genou ou de la cheville peut survenir.

Que se passe-t-il après l'intervention chirurgicale?

La guérison d'une fracture du tibia dure de plusieurs semaines à plusieurs mois. Après une réduction de fracture ayant nécessité une fixation par chirurgie, la jambe doit être immobilisée pendant quelques temps. Certains exercices doivent alors être effectués pour mobiliser l'articulation du genou et de la cheville en posture allongée et étirer les muscles. Des exercices visant à entraîner progressivement la sollicitation partielle avec des béquilles sont effectués dès le deuxième jour suivant l'intervention. Une prise d'appui complète est généralement à nouveau possible après 6 à 8 semaines env. Le processus de guérison est régulièrement contrôlé dans le cadre d'examens de suivi.