Opération du pancréas

En fonction de la partie du pancréas devant être retirée, on parle d'opération ou de résection de la tête du pancréas, du corps du pancréas ou de la queue du pancréas. Dans de rares cas, il faut procéder à l'ablation complète du pancréas (pancréatectomie totale). L'ablation de la tête du pancréas est l'opération la plus fréquente mais aussi la plus complexe. Cette intervention chirurgicale est aussi appelée opération de Whipple.

Le pancréas produit des sucs digestifs ainsi que l'insuline, hormone importante pour le métabolisme des glucides. Les sucs digestifs sont libérés dans le duodénum par le conduit pancréatique. Les inflammations chroniques du pancréas et les tumeurs constituent les motifs les plus fréquents d'une opération du pancréas. Les tumeurs sont malheureusement souvent dues à un cancer du pancréas qui part du conduit pancréatique.

Les tumeurs malignes du pancréas doivent toujours être opérées. En fonction du site de la tumeur, on retire ainsi la tête, le corps ou la queue du pancréas. Heureusement, l'ablation totale du pancréas n'est nécessaire que dans des cas exceptionnels. Une opération peut parfois être requise en cas de kyste pancréatique. Les kystes sont des cavités remplies de liquide. On opère les kystes pancréatiques s'ils contiennent des parties malignes ou s'ils provoquent des troubles. Quant aux inflammations chroniques, elles nécessitent une opération si l'afflux de sucs digestifs dans le duodénum est gêné par l'inflammation. Parfois, il suffit de mettre en place un petit tube artificiel (stent pancréatique) dans la voie pancréatique obstruée. Cette intervention chirurgicale peut être pratiquée par voie endoscopique avec une duodénoscopie.

Quelles préparations sont effectuées?

Pour diagnostiquer une maladie du pancréas, on effectue différents examens, parmi lesquels une échographie, une tomodensitométrie, une IRM, une duodénoscopie ou encore une biopsie du pancréas en fonction de la situation.

Le patient est généralement hospitalisé la veille de l'opération. Avant l'opération, on effectue aussi les examens de routine, c'est-à-dire analyse de sang, mesure de la tension artérielle et ECG. L'opération du pancréas est pratiquée sous anesthésie générale et le patient doit être à jeun avant l'intervention chirurgicale.

Comment se déroule l'opération?

Les opérations du pancréas sont des interventions chirurgicales complexes qui ne peuvent être menées que dans des centres spécialisés. L'opération de la queue du pancréas, du corps du pancréas et l'ablation complète du pancréas sont de plus en plus pratiquées avec la technique mini-invasive de la laparoscopie.

L'ablation de la tête du pancréas (opération de Whipple), qui constitue l'opération la plus fréquente du pancréas, est en revanche plutôt pratiquée en chirurgie ouverte. Dans le cadre de cette opération complexe, on retire en plus de la tête du pancréas le duodénum, une partie des voies biliaires ainsi que la vésicule biliaire. Dans de rares cas, il faut également procéder à l'ablation d'une partie de l'estomac. Un cancer du pancréas constitue généralement la cause de cette grosse intervention chirurgicale.

L'ouverture de la paroi abdominale se fait généralement par une incision transversale et plus rarement par une incision dans la longueur. Tout d'abord, on expose la tête du pancréas et on regarde si la tumeur s'est propagée au tissu environnant. Lorsqu'une opération est possible, on retire l'un après l'autre le canal biliaire, la vésicule biliaire, la tête du pancréas et le duodénum. Ensuite, on prend l'extrémité de l'intestin grêle pour relier ce dernier avec le reste du pancréas. L'estomac ainsi que le reste des voies biliaires sont aussi reliés avec l'intestin grêle. Ces nouveaux raccordements s'appellent des anastomoses.

Quel est le taux de réussite du traitement?

Le pronostic après une opération du pancréas dépend de la maladie sous-jacente. Les chances de guérison sont très bonnes en cas de tumeurs bénignes ou d'inflammations chroniques.

En cas de cancer du pancréas, le stade de la maladie est décisif pour la réussite du traitement. L'opération peut guérir la maladie cancéreuse en cas de tumeur délimitée localement qui n'a pas encore formé de métastase. Malheureusement, le cancer du pancréas est souvent découvert à un stade où si l'opération permet de prolonger la survie, elle n'offre plus de guérison définitive.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

Les opérations du pancréas sont des interventions chirurgicales complexes. Le risque de certaines complications telles que des infections, des adhérences ou des sutures perméables est plus élevé que pour d'autres opérations de l'abdomen. Dans de rares cas, une inflammation aigüe du pancréas peut survenir après l'opération. Pour minimiser le risque de cette complication dangereuse, les opérations du pancréas ne doivent être pratiquées que dans des centres spécialisés.

Que se passe-t-il après l'intervention chirurgicale?

Après leur opération du pancréas, les patients sont normalement pris en charge pendant un certain temps dans l'unité de soins intensifs. La réalimentation se fait progressivement, tout d'abord au moyen d'une sonde placée dans l'intestin grêle au cours de l'opération. La sonde peut être retirée après 1 ou 2 jours. Avec le temps, le patient peut manger et boire comme d'habitude, en évitant toutefois les plats trop gras ou trop sucrés. En fonction de l'étendue de l'opération, des enzymes de digestion doivent être prises provisoirement ou définitivement pour stimuler la digestion. Le patient doit renoncer totalement à l'alcool. Les activités sportives ou physiques intenses sont à nouveau possibles environ six semaines après l'opération.

L'ablation complète du pancréas crée un diabète qui doit être traité avec de l'insuline. En cas d'ablation partielle, il faut veiller à ce que les tissus pancréatiques soient suffisants pour la production d'insuline. Un traitement par insuline est toutefois parfois aussi nécessaire.

Après une opération du pancréas, des examens de contrôle réguliers sont nécessaires. En cas de cancer, une chimiothérapie est généralement menée après l'opération.

Centres (2)