Fasciectomie

L'opération de la fasciectomie consiste à retirer les brides et les nodules durcis qui se situent au niveau des tendons de la paume de la main ou de la plante des pieds. Lorsqu'ils apparaissent sur la main, les nodules et les brides sont les conséquences d'une pathologie affectant le tissu conjonctif, la maladie de Dupuytren. Lorsqu'ils apparaissent sur la plante du pied, on parle de maladie de Ledderhose. La maladie affectant la main empêche de tendre les doigts. Au pied, les nodules entravent la marche.

La fasciectomie est une intervention chirurgicale visant à traiter la maladie de Dupuytren ou la maladie de Ledderhose. Dans la maladie de Dupuytren, la structure tendineuse (aponévrose palmaire) est durcie par des nodules et des brides au niveau de la paume de la main du fait d'une prolifération du tissu conjonctif. Ainsi, les doigts sont de plus en plus fléchis et ne peuvent plus être complètement tendus. L'intervention chirurgicale, qu'on appelle fasciectomie ou aponévrectomie, vise à séparer et à retirer le tissu conjonctif durci. Les tendons peuvent ainsi se mouvoir à nouveau librement et les doigts peuvent être à nouveau tendus. Dans la maladie de Ledderhose, c'est le fascia plantaire (aponévrose plantaire) de la plante des pieds qui est affecté.

Quelles préparations sont effectuées?

Avant l'opération, la main concernée est soigneusement examinée et des radiographies ou des clichés d'IRM sont pris.

En cas de traitement hémostatique, la prise des médicaments doit être interrompue quelques jours avant. On pratique les mêmes examens de routine qu'avant une opération, à savoir analyse de sang, ECG et mesure de la tension artérielle. Pour l'opération, le patient doit être à jeun.

Comment se déroule l'opération?

L'intervention chirurgicale est généralement pratiquée sous anesthésie locale.

En fonction de la région de la main concernée, l'incision est réalisée au niveau de la paume de la main ou de la ligne médiane du doigt. Après l'ouverture de la paume de la main ou du doigt, on retire tous les nodules et brides. Normalement, il s'agit d'une fasciectomie partielle, c'est-à-dire qu'on ne retire pas toute la structure tendineuse. Après avoir refermé la plaie opératoire, on pose un pansement compressif pour éviter les hématomes. L'opération dure une heure environ. Pour traiter la maladie de Ledderhose, on procède comme pour la main en retirant chirurgicalement les nodules conjonctifs.

 

Quel est le taux de réussite du traitement?

Les chances de réussite de la fasciectomie en cas de maladie de Dupuytren ou de maladie de Ledderhose dépendent de différents facteurs. De manière générale, plus on opère tôt, meilleures sont les chances de réussite. Les problèmes pour tendre les articulations de base des doigts peuvent habituellement être entièrement corrigés avec l'intervention chirurgicale. Si c'est l'articulation du milieu du doigt qui est affectée, l'opération ne permet toutefois souvent pas de tendre complètement le doigt.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

Malgré un mode opératoire prudent, des lésions de nerfs ou des vaisseaux sanguins peuvent survenir dans de rares cas. Parfois, après l'opération, on constate à nouveau un durcissement du tissu conjonctif avec formation de nodules et de brides. Dans ce cas, une nouvelle opération est nécessaire.

 

Que se passe-t-il après l'intervention chirurgicale?

Après la fasciectomie, la main opérée est immobilisée dans une attelle. Dès le premier jour après l'opération, le patient peut effectuer ses premiers exercices physiothérapeutiques de mouvement. Les exercices doivent être pratiqués régulièrement pour parvenir à nouveau à tendre complètement les doigts. Il est possible d'utiliser à nouveau rapidement la main pour les tâches quotidiennes comme se laver ou s'habiller. Il convient toutefois d'éviter les efforts importants pendant 3 à 4 semaines. Une sollicitation complète est à nouveau possible après env. 6 semaines.

Centres (1)