Infiltration articulaire

L'infiltration ou l'injection articulaire consiste à injecter directement des substances thérapeutiques dans une articulation. En règle générale, on administre des analgésiques, des anesthésiques locaux ou des anti-inflammatoires, comme la cortisone.

Les inflammations des articulations et leur usure (arthrose) provoquent souvent des douleurs. L'infiltration articulaire permet d'injecter directement les médicaments dans une articulation inflammatoire ou abîmée. Elle peut en principe être réalisée pour toutes les articulations. Le plus souvent, on y a recours pour des problèmes articulatoires au niveau de la hanche, du genou ou encore de l'épaule.

Quelles préparations sont effectuées?

Avant de procéder à l'infiltration articulaire, on vérifie qu'il n'existe aucune allergie à la substance administrée. Bien entendu, le diagnostic et l'indication pour l'infiltration articulaire doivent déjà avoir été établis. Normalement, aucune autre préparation n'est nécessaire.

Comment se déroule le traitement?

La substance thérapeutique est injectée dans l'articulation sous forme de solution à l'aide d'une seringue. On administre des analgésiques, des anesthésiques locaux, des anti-inflammatoires ou encore parfois de l'acide hyaluronique (lubrifiant de l'articulation). Pour ce faire, la peau de la région concernée est insensibilisée avec un anesthésique local. L'aiguille d'infiltration est ensuite insérée dans l'articulation. Le bon positionnement de l'aiguille se fait souvent sous contrôle radiographique ou échographique. Une fois l'aiguille au bon endroit, le médicament est injecté avec précaution. Pendant l'injection, il est possible de ressentir une sensation de pression au niveau de l'articulation.

Quel est le taux de réussite du traitement?

L'administration d'analgésiques et d'anesthésiques locaux soulage généralement les douleurs après quelques minutes. Les effets des anti-inflammatoires comme la cortisone se font ressentir après 1 à 3 jours. En règle générale, les troubles liés à l'arthrose sont nettement atténués pendant plusieurs mois avec une infiltration articulaire. Toutefois, le traitement ne permet pas de guérir l'arthrose elle-même.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

L'infiltration articulaire est une intervention qui comporte peu de risques. Un hématome peut parfois survenir. Les infections à l'issue d'infiltrations articulaires sont très rares.

Que se passe-t-il après le traitement?

Aucun suivi particulier n'est nécessaire. Il faut éventuellement répéter l'infiltration articulaire après un certain temps si les troubles s'aggravent de nouveau.

 

Centres (12)