Opération du reflux

On a en principe recours à deux méthodes d'opération pour traiter le reflux du suc gastrique dans l'œsophage: l'opération du reflux et l'opération de la hernie hiatale. La première est pratiquée en cas de faiblesse du sphincter de l'œsophage. La seconde est nécessaire en cas de hernie hiatale.

L'opération du reflux constitue l'option de traitement chirurgical en cas de reflux du suc gastrique dans l'œsophage. On appelle cette pathologie le reflux gastro-œsophagien ou RGO. Il entraîne des inflammations dans l'œsophage et des brûlures d'estomac. Le reflux de suc gastrique dans l'œsophage peut avoir différentes causes. Souvent, le sphincter de l'œsophage est affaibli. Dans ce cas, on n'opère généralement que si le traitement médicamenteux n'est pas assez efficace. L'opération pratiquée en cas de faiblesse du sphincter s'appelle une fundoplicature.

La hernie hiatale constitue une autre cause relativement fréquente de reflux. Dans ce cas, le passage de l'œsophage est élargi au niveau de l'orifice hiatal. Une partie de l'estomac peut se glisser dans la cage thoracique par cet orifice, favorisant ainsi le reflux de suc gastrique dans l'œsophage. Une opération de la hernie hiatale peut ainsi apporter un soulagement.

Quelles préparations sont effectuées?

Le diagnostic d'un reflux ou d'une hernie hiatale est normalement posé avec une gastroscopie et une radiographie avec produit de contraste.

Avant l'opération, on effectue les examens habituels, c'est-à-dire analyse de sang, mesure de la tension artérielle et ECG. Si le patient prend des anticoagulants, il doit cesser de les prendre avant l'intervention. L'opération du reflux ou de la hernie hiatale est pratiquée sous anesthésie générale. Pour l'opération, le patient doit être à jeun.

Comment se déroule l'opération?

En cas de faiblesse du sphincter de l'œsophage, on a recours à la fundoplicature. En cas d'opération de la hernie hiatale, on a recours à l'opération correspondante. S'il existe en même temps une faiblesse du sphincter, l'opération de la hernie hiatale est parfois combinée à une fundoplicature. De nos jours, les deux opérations sont généralement menées par voie laparoscopique. Avec cette procédure mini-invasive, une caméra et les instruments chirurgicaux sont introduits dans la cavité abdominale par de petites incisions.

Opération du reflux, fundoplicature

L'objectif de l'opération de reflux dite de la fundoplicature est de renforcer le sphincter de l'œsophage. Une manchette est ainsi formée à partir de la partie supérieure de l'estomac avant d'être placée autour de l'œsophage. La pression du muscle augmente ainsi autour de l'ouverture de l'œsophage pendant que l'estomac se remplit. Pour l'intervention chirurgicale, cinq incisions doivent être pratiquées dans la partie supérieure de l'abdomen pour introduire les instruments et la caméra. Pour faire plus de place et obtenir un meilleur aperçu, on gonfle la cavité abdominale d'air, qu'on fait ensuite ressortir à l'issue de l'opération avant de suturer les plaies chirurgicales.

Opération de la hernie hiatale

L'opération de la hernie hiatale est également pratiquée par voie laparoscopique. On repousse tout d'abord la partie de l'estomac qui est passée par la hernie hiatale. On rétrécit ensuite l'orifice hiatal élargi à l'aide de sutures ou d'un filet biologique (hiatoplastie). On fixe parfois l'estomac au diaphragme en pratiquant une chirurgie (gastropexie).

S'il existe en même temps une faiblesse du sphincter de l'œsophage, on combine l'opération de la hernie hiatale avec une fundoplicature.

Quel est le taux de réussite du traitement?

Si la hernie hiatale est responsable du reflux, l'opération permet généralement de soigner la maladie. En cas de faiblesse du sphincter, des rechutes peuvent parfois survenir après l'opération.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

Comme pour toutes les opérations, des hémorragies, des problèmes de cicatrisation, des infections ou des lésions de nerfs peuvent parfois survenir. Dans de rares cas, on observe une lésion de l'estomac, de l'œsophage ou de la plèvre.

Que se passe-t-il après l'intervention chirurgicale?

Après l'opération, la réalimentation se fait prudemment, tout d'abord par des liquides puis par des bouillies. À partir du troisième jour environ, il est possible de remanger normalement. Le patient est hospitalisé 2 à 3 jours. Avant la sortie, on procède à une radiographie avec produit de contraste de l'œsophage et de l'estomac pour s'assurer de la réussite de l'opération.

Il convient de renoncer à tout effort physique trop important dans les six semaines suivant l'opération. Les facteurs qui favorisent le reflux de suc gastrique dans l'œsophage doivent être évités: tabagisme, consommation excessive d'alcool et repas copieux le soir.

 

Centres (3)