Amputation des orteils

Les troubles de la circulation sanguine au niveau du pied ou des orteils peuvent entraîner la nécrose du tissu. Parfois, l'amputation des orteils ou de parties du pied est la seule possibilité pour mettre fin à la nécrose du tissu mal irrigué.

Les troubles de la circulation provoqués par une calcification vasculaire (artériosclérose) peuvent endommager le tissu du pied ou des orteils. En conséquence, des ulcères se forment et, dans les stades avancés, le tissu peut se nécroser. Les patients souffrant de diabète de type 2 sont particulièrement à risque. Souvent, l'amputation des orteils en cas de nécrose est la seule possibilité pour sauver le pied ou la jambe.

Quelles préparations sont effectuées?

Avant l'opération, le pied concerné fait l'objet d'un examen minutieux. L'irrigation est contrôlée par une échographie ou par une radiographie avec produit de contraste (angiographie).

Si le patient prend des anticoagulants, il doit cesser de les prendre avant l'opération. On pratique les mêmes examens de routine qu'avant une opération, à savoir analyse de sang, ECG et mesure de la tension artérielle. Pour l'opération, le patient doit être à jeun.

Comment se déroule l'opération?

En fonction de l'état du patient et de l'étendue de l'amputation des orteils ou du pied, l'intervention chirurgicale est pratiquée sous anesthésie générale ou locale.

On place généralement une manchette sur le haut de la cuisse pour éviter les hémorragies pendant l'opération. Le tissu malade, nécrosé ou infecté est alors retiré. Lorsque c'est possible, on limite l'amputation à la région atteinte. Parfois, il faut cependant aussi retirer du tissu non nécrosé si l'on constate qu'il est déjà aussi très mal irrigué. L'étendue de l'amputation est ainsi souvent déterminée au cours même de l'opération.

La plaie d'amputation n'est normalement pas refermée par une suture. Lorsque les plaies sont mal irriguées, les chances de guérison sont meilleures si la plaie reste ouverte. Parfois, la plaie est recouverte par une greffe de peau.

Quel est le taux de réussite du traitement?

Le taux de réussite de l'amputation des orteils dépend de la maladie sous-jacente. En général, l'opération permet de mettre fin à la propagation de la nécrose. Dans certains cas, si l'irrigation s'aggrave, des nécroses peuvent à nouveau apparaître. Il faut alors amputer d'autres parties du pied ou de la jambe.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

Comme pour toutes les opérations, des lésions de nerfs ou de vaisseaux peuvent parfois survenir. La probabilité de troubles de la cicatrisation ou d'infections est ici plus importante que pour les autres opérations en raison de la mauvaise circulation sanguine.

Que se passe-t-il après l'intervention chirurgicale?

Après l'opération, on procède généralement au traitement de la plaie ouverte. Comme l'irrigation est diminuée, la cicatrisation dure plus longtemps que d'habitude. La plaie doit être soignée uniquement par du personnel spécialisé en suivant une procédure hygiénique stricte.

En fonction de l'étendue de l'amputation, des chaussures orthopédiques spéciales doivent être fabriquées.

Centres (5)