Delphine Woeffray, une patiente hors norme

Delphine Woeffray a été amputée d’un pied en 2017 à Hirslanden Clinique La Colline, par le Privat Docent Docteur Mathieu Assal, du Centre Assal de Médecine et de Chirurgie du PiedDe multiples fractures du pied, non diagnostiquées suite à un accident de la circulation, lui provoquent des douleurs insupportables pendant plus de 10 ans. Elle entreprend alors de nombreux traitements et se heurte au refus d’amputation de la part de plusieurs spécialistes. 
Puis enfin, après une longue bataille, elle décide, en accord avec PD Dr Assal, d’amputer ce membre qui la fait tant souffrir « C’est important, il m’a toujours soutenu, il est resté à côté de moi et m’a dit : on se lance dans cette route ensemble ». 
Le courage de sa décision et son parcours de vie est unique.  Peu à peu, Delphine libérée de ses douleurs, retrouve un nouvel équilibre de vie, grâce au sport (ski, nage, course à pied) et une immense détermination. 

Le 24 août dernier, Delphine participe en VTT au Grand Raid : 37 km et 1850 m de dénivelé positif ! A travers ces quelques lignes, elle nous raconte sa course et sa revanche sur la vie, teintée d'espoir pour tous les patients qui doivent réapprendre à vivre avec un handicap.

« Le défi de me lancer sur le Grand Raid part d’une discussion avec un copain de rééducation avec qui je recommence le VTT. Je décide de m’inscrire et je commence à m'entraîner pour cette course. Je participe mi-mai à la course "La Glannoise", où je trouve déjà de bonnes sensations. Puis les mois et les entraînements passent et voilà déjà le Jour J.

Départ d'Evolène à 7h30, je suis accompagnée par un vététiste chevronné, Job Vouillamoz, qui participe à son 19ème Grand Raid. Le départ est donné, on se lance sur ce parcours !

Les kilomètres et les dénivelés défilent jusqu'à l'A Vieille. Ensuite, nous attaquons la montée du Pas de Lona. C'est un chemin étroit très raide et caillouteux, ce qui nous empêche de rester sur le vélo. La montée est difficile et éprouvante, il nous faut pousser les vélos. Le sommet approche les encouragements du public présent sont impressionnants et cela nous donne des ailes ! Nous voici enfin arrivés en haut, remplis d'émotions. 

Nous commençons la descente avant de remonter sur le Basset de Lona et enfin la descente finale sur Grimentz. Bien que le Pas de Lona soit derrière, il faut rester concentré pour cette descente exigeante. Peu à peu, nous arrivons à quelques mètres de l'arrivée. Il y a beaucoup de monde qui nous attend et qui nous encourage pour les derniers mètres.

Parmi eux, tout mon entourage est là qui crie de joie lorsque nous franchissons la ligne d'arrivée, avec un temps de 4h59 !

Je suis super contente, fière de ma course et de tout mon parcours pour en arriver là ! Je suis la première femme amputée à arriver à Grimentz. Je suis très heureuse et félicitée. C'est une belle revanche sur la vie avec de superbes sensations !

« La Douleur d'hier....la Force d'aujourd'hui » 

Delphine Woeffray 

Crédit photo : www.sportograf.com
Delphine Woeffray et son coéquipier lors du Grand Raid