Opération en cas de fracture du bras

Les fractures du bras ou de l'épaule sont traitées par intervention chirurgicale lorsqu'elles sont proches d'une articulation, ouvertes ou comminutives. Selon le type de fracture, différentes méthodes sont utilisées: avec des vis, des plaques, des clous médullaires ou des prothèses.

Une fracture du bras, ou fracture de l'humérus, résulte généralement d'un impact violent exercé sur le bras, lors d'une chute par exemple. Chez les personnes âgées souffrant de perte osseuse (ostéoporose), une chute légère avec appui sur le bras suffit parfois également. Un traitement conservateur peut être appliqué pour les fractures simples, c'est-à-dire en l'absence de lésions des tissus mous, de fracture avec déplacement ou de fracture comminutive. En revanche, les fractures comminutives compliquées, c'est-à-dire les fractures ouvertes ou les fractures de la tête de l'humérus à proximité de l'articulation de l'épaule (fracture de l'épaule) doivent être traitées par intervention chirurgicale. Selon le type de fracture et sa localisation, différentes méthodes d'ostéosynthèse peuvent être utilisées.

Quelles préparations sont effectuées?

Un examen radiographique ou une IRM permettent d'identifier l'évolution exacte de la fracture.

De plus, avant l'intervention chirurgicale, on effectue les examens de routine précédant une opération, c'est-à-dire analyse de sang, mesure de la tension artérielle et ECG. Le patient doit cesser de prendre des médicaments hémostatiques et être à jeun avant l'opération.

Comment se déroule l'opération?

L'opération d'une fracture du bras se déroule généralement sous anesthésie locale (bloc interscalénique). Un tranquillisant est par ailleurs administré au patient. En cas de fracture proche de l'articulation de l'épaule, une arthroscopie de l'épaule est parfois pratiquée au début de l'opération. Pendant l'opération, le patient est assis en position inclinée.

Le choix de la méthode opératoire dépend de la localisation et du type de fracture du bras.

Fixation percutanée par vis

La fixation percutanée par vis consiste à fixer directement les fragments osseux au moyen d'une vis. La fracture est d'abord réduite via de petites incisions cutanées et sous contrôle radioscopique. Pour cela, un fil de guidage (broche Kirschner) est introduit à la position souhaitée dans la fracture osseuse. Une vis à os est ensuite vissée au moyen du fil de guidage, qui est ensuite retiré. En moyenne, 2 à 3 vis sont nécessaires pour une fixation stable de la fracture.

Enclouage médullaire

On a principalement recours à l'enclouage médullaire pour les fractures situées sous l'articulation de l'épaule. Cette méthode consiste à fixer la fracture de l'intérieur en introduisant un clou dans le canal intra-médullaire. Le clou médullaire, qui relie les deux parties de l'os au-delà de la ligne de rupture, est fixé au moyen de boulons transversaux qui l'empêchent de se déplacer.

Fixation par plaque

La fixation au moyen de plaques de métal est utilisée pour les fractures comminutives. Dans un premier temps, les fragments sont placés dans la bonne position avec un fil. Ensuite, une plaque de titane est posée sur l'os de l'épaule et vissée sur les parties stables de l'os et les fragments. Une fois la plaque vissée, les fils peuvent être retirés. En règle générale, un drain est posé avant que la plaie opératoire soit refermée.

Prothèse d'épaule

Il arrive parfois qu'une fracture complexe avec plusieurs fragments nécessite la pose d'une prothèse d'épaule. Cette méthode est abordée au chapitre [Prothèse d'épaule].

Quel est le taux de réussite du traitement?

L'évolution de la guérison dépend de différents facteurs, parmi lesquels l'état général du patient, le type de fracture et l'état de l'os. En règle générale, après un traitement chirurgical, les fractures du bras guérissent bien et plus rapidement qu'avec un traitement conservateur. Il est important d'effectuer des exercices de physiothérapie précoces et ciblés pour favoriser le processus de guérison.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

Le traitement chirurgical des fractures du bras se déroule généralement sans grandes complications. Comme pour toutes les opérations, des infections, des lésions nerveuses, des hémorragies ou des caillots de sang peuvent survenir occasionnellement. Dans certains cas rares, il arrive que des parties osseuses meurent (nécrose de la tête de l'humérus). Dans ce cas, une prothèse d'épaule doit être posée ultérieurement. 

Que se passe-t-il après l'intervention chirurgicale?

Pendant l'hospitalisation, qui dure environ cinq jours, une première mobilisation passive du bras est pratiquée. Le patient peut de nouveau faire des mouvements simples comme manger, se laver ou écrire au bout d'une semaine. Le bras est soulagé par une sangle d'épaule pendant quelques semaines. En général, la fracture est complètement guérie au bout de 6 à 12 semaines. Pour empêcher un raidissement de l'articulation scapulaire, il est extrêmement important de pratiquer régulièrement des exercices de physiothérapie.

Après une fixation percutanée, les métaux doivent être retirés après 3 ou 4 mois. Les plaques de titane peuvent rester en place si elles ne gênent pas le patient.

Centres (7)