Radiothérapie

Grâce aux technologies modernes, la radiothérapie est de plus en plus précise, et donc de plus en plus efficace et préservatrice. La radiothérapie est le terme générique qui englobe différentes techniques d'irradiation. On peut ainsi avoir recours à la radiothérapie transcutanée, la radiothérapie peropératoire, la curiethérapie ou encore le CyberKnife.

La radiothérapie est une méthode importante de traitement des maladies cancéreuses. Elle permet de tuer de manière ciblée les cellules cancéreuses et les tumeurs malignes, en appliquant localement des rayons X, des rayons gamma ou un rayonnement de particules (électrons, protons, neutrons). Le principe des différents types d'irradiation est le même: les atomes et molécules des cellules tumorales sont modifiés (ionisés) par le rayonnement,  ce qui doit entraîner la mort des cellules. La radiothérapie est utilisée pour près de la moitié des maladies cancéreuses. Souvent, la radiothérapie est combinée à d'autres méthodes de traitement, telles que la chimiothérapie et l'immunothérapie.

Quelles préparations sont effectuées?

On détermine tout d'abord la méthode d'irradiation qui représente la procédure de traitement la plus adaptée. On définit ainsi le stade du cancer et on vérifie si les cellules cancéreuses sont sensibles aux rayonnements. Ces clarifications sont effectuées par une équipe interdisciplinaire d'oncologues et de radiologues.

Avant l'irradiation à proprement parler, on calcule précisément le dosage du rayonnement. Il convient ainsi de trouver la dose minimale qui peut détruire avec certitude les cellules tumorales tout en préservant le plus possible les tissus sains. À l'aide de clichés de contrôle, on définit la bonne position du rayonnement. Pour que la même position exacte puisse être prise à chaque irradiation, on utilise souvent un matelas de positionnement. Il s'agit d'un matelas qui s'adapte à la position du corps. Une fois que la bonne position est trouvée, le matelas est fixé avec l'empreinte du corps. Le patient peut ainsi se mettre exactement dans la même position pour l'irradiation.

Comment se déroule le traitement?

Normalement, plusieurs séances sont nécessaires pour garantir la réussite de la radiothérapie. La première séance dure un peu plus longtemps, car il faut procéder à toutes les configurations nécessaires. En fonction du type de tumeur et de cancer, on utilise l'une des procédures d'irradiation suivantes: radiothérapie transcutanée, radiothérapie stéréotaxique, curiethérapie, radiothérapie peropératoire.

Radiothérapie transcutanée

La radiothérapie transcutanée constitue la technique d'irradiation la plus fréquente. Les rayons atteignent la tumeur de l'extérieur en traversant la peau. Les appareils modernes (accélérateurs linéaires) permettent d'accélérer les particules chargées électriquement pour cibler la tumeur avec précision. Cette technique d'irradiation est notamment utilisée pour le cancer du sein.

Radiothérapie stéréotaxique

La méthode de radiothérapie stéréotaxique est aussi appelée CyberKnife. Il s'agit d'une technique d'irradiation transcutanée extrêmement précise et robotisée.  Un petit appareil de rayonnement compact est fixé sur un bras robotisé qui peut être orienté en permanence avec précision, à l'aide de clichés radiologiques et de tomodensitométrie. Avec cette technologie, on peut procéder à l'irradiation depuis plus de 1'000 angles différents. Grâce au contrôle robotisé, la position d'irradiation exacte peut être maintenue en continu, s'ajustant ainsi à la respiration du patient. On a notamment recours au CyberKnife pour les tumeurs au cerveau, les tumeurs de la moelle épinière ainsi que les métastases aux poumons et au foie.

Curiethérapie

La curiethérapie est une technique d'irradiation qui consiste à placer des particules radioactives dans le corps. On fait la distinction entre la procédure par implants permanents et la technique d'afterloading (chargement différé).

Dans le cadre de la procédure par implants permanents, des capsules contenant des substances radioactives sont implantées à l'aide d'une aiguille dans la tumeur, sous anesthésie générale. Les particules irradiantes restent dans le corps et libèrent leur effet tant qu'elles restent radioactives. Après 20 jours environ, la moitié de la dose d'irradiation est émise.

Dans le cadre de la technique d'afterloading, on insère et on fixe dans le tissu tumoral une aiguille ou un tube (applicateur). L'appareil d'irradiation est relié à l'aiguille ou au tube. Un fil très fin est poussé à travers l'applicateur dans le tissu tumoral afin de libérer pour une brève période la dose d'irradiation requise. Cette procédure peut être répétée plusieurs fois, et le patient reste mobile entre les différentes séances. La curiethérapie est principalement utilisée dans le cancer de la prostate.

Radiothérapie péropératoire

La radiothérapie péropératoire réalisée avec un "IntraBeam" permet d'irradier directement la tumeur pendant une opération. On a surtout recours à cette technologie pour les petites tumeurs au sein. Après l'ablation chirurgicale de la tumeur, le tissu environnant est directement irradié, ce qui permet une radiothérapie ciblée. Comme l'irradiation ne passe pas par la peau, on évite les lésions cutanées.

Quel est le taux de réussite du traitement?

La radiothérapie représente un traitement efficace dans beaucoup de maladies cancéreuses. Les chances de réussite dépendent du stade du cancer et du type de tumeur. Souvent, le risque de métastatisation ou de réapparition de la tumeur diminue avec la radiothérapie. Parfois, les tumeurs trop grosses pour une opération peuvent être réduites avec la radiothérapie, rendant ainsi possible une chirurgie.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

Malgré les procédures d'irradiation de plus en plus précises et préservatrices, l'irradiation n'est pas anodine. Des lésions sur le tissu sain peuvent apparaître localement, dans la région d'irradiation. Certains organes sont plus sensibles que d'autres. Des rougeurs cutanées semblables à un coup de soleil peuvent survenir. En cas de radiothérapie ciblant la région de la tête, les cheveux peuvent tomber. Ils repoussent cependant après la radiothérapie en règle générale. Les radiothérapies ciblant la région abdominale peuvent entraîner des troubles digestifs, une diarrhée, des nausées et un mal-être général. Les radiothérapies ciblant les testicules ou les ovaires peuvent diminuer la fertilité.

Que se passe-t-il après le traitement?

La radiothérapie est généralement suivie d'un autre traitement. En fonction de la maladie cancéreuse, il peut s'agir d'une chimiothérapie, d'une immunothérapie ou d'une hormonothérapie. L'évolution du cancer est étroitement surveillée, et la réussite du traitement évaluée par des contrôles réguliers.