Échocardiographie

L'échocardiographie est l'une des principales méthodes d'examen du cœur. Elle permet d'examiner les valves cardiaques, la structure et l'épaisseur des parois cardiaques ainsi que la taille, le volume, la capacité de pompage et les mouvements du cœur.

L'échocardiographie est utilisée pour identifier les dysfonctionnements des ventricules et des oreillettes. Elle détecte aussi les valvulopathies, les malformations cardiaques, les myocardites, les maladies du péricarde ainsi que les cicatrisations après un infarctus. L'échographie du cœur mesure également la capacité de pompage du cœur. Cette mesure, qu'on appelle la fraction d'éjection ventriculaire, joue un rôle important dans le diagnostic d'une insuffisance cardiaque.

Quelles préparations sont effectuées ?

Aucune préparation particulière n'est nécessaire pour une échographie du cœur. En règle générale, l'examen s'effectue par voie transthoracique. Cela signifie que la sonde de l'échographe est placée sur la paroi thoracique et que les ondes sonores sont dirigées vers le cœur à travers le thorax. Parfois, la sonde est introduite dans l'œsophage pour se rapprocher du cœur. L'image d'échographie est ainsi encore plus précise. Cette méthode s'appelle l'échocardiographie transœsophagienne. L'échographie transœsophagienne est généralement pratiquée sous légère sédation, sur un patient à jeun depuis au moins 4 heures.

Comment se déroule l'examen ?

Pour réaliser l'échocardiographie transthoracique, la sonde de l'échographe est placée sur la paroi thoracique avec un gel de contact. On déplace légèrement la sonde pour créer des images optimales du cœur sous différents angles. Pour pouvoir représenter le débit sanguin dans le cœur, on utilise la méthode de l'échographie doppler. Elle permet de représenter en couleur les différentes directions des flux sanguins. Il est parfois nécessaire d'examiner le cœur à l'effort, avec un examen dit ''d'échocardiographie de stress''. Comme c'est le cas pour un ECG d'effort, l'examen est effectué à l'effort (par ex. en faisant du vélo). Chez les patients qui ne peuvent pas réaliser de test à l'effort sur le vélo pour des raisons physiques, l'effort du cœur est déclenché par un médicament (la dobutamine).

Dans le cas de l'échocardiographie transœsophagienne, la sonde est introduite par la bouche dans l'œsophage, comme pour une gastroscopie. Le patient est allongé sur le côté gauche. L'examen dure environ une demi-heure.

Quel est le taux de réussite de l'examen ?

L'examen est parfait pour identifier les problèmes de fonctionnement du cœur, les malformations cardiaques et les valvulopathies.

Quels sont les risques ou les complications de l'examen ?

L'échocardiographie transthoracique ne comporte aucun risque et n'entraîne aucune complication. L'échocardiographie transœsophagienne peut, quant à elle, entraîner parfois des lésions sans gravité de la muqueuse de l'œsophage, des altérations de la pression artérielle ou des troubles provisoires du rythme cardiaque. Les complications graves sont extrêmement rares.

Que se passe-t-il après l'examen ?

Aucun suivi particulier n'est nécessaire. Les patients auxquels on a administré un calmant ne doivent pas conduire pendant 12 heures. Si on constate, pendant l'examen, des altérations pathologiques au niveau du cœur, des examens supplémentaires seront peut-être nécessaires.

Centres (3)