Infarctus

On parle d'infarctus (du myocarde) en cas d'occlusion complète d'au moins une artère coronaire. Le plus souvent, l'obstruction de l'artère est provoquée par un caillot de sang qui se dépose sur une paroi rétrécie par l'artériosclérose. Un infarctus est une situation d'urgence nécessitant une intervention rapide et appropriée. Plus le patient faisant un infarctus est traité rapidement, meilleur sera le pronostic.

En général, l'infarctus du myocarde est dû à de l'artériosclérose. Les principaux facteurs de risque d'artériosclérose sont le tabagisme, l'hypertension et un taux de cholestérol élevé. Lorsqu'une artère coronaire est rétrécie par des calcifications et qu'un caillot de sang s'y dépose, elle est totalement obstruée, ce qui entraîne un infarctus. Une partie du muscle cardiaque n'est plus suffisamment oxygénée et se nécrose rapidement si la circulation sanguine n'est pas rétablie au plus vite. Après un infarctus, le tissu du myocarde conserve des cicatrices. Cela peut entraîner des troubles du rythme cardiaque ou une insuffisance cardiaque.

Bien souvent, les patients ayant subi un infarctus souffraient avant qu'il ne survienne d'une angine de poitrine avec des troubles passagers de la circulation sanguine du cœur. Contrairement à l'angine de poitrine, les symptômes de l'infarctus sont beaucoup plus intenses. De fortes douleurs dans la poitrine ou un sentiment d'oppression dans la cage thoracique accompagnés de détresse respiratoire, nausées, sueurs et peur de mourir sont les symptômes typiques de l'infarctus. En médecine, ce tableau clinique est également appelé ''Syndrome coronarien aigu''.  De légères douleurs qui ne diminuent pas au repos et qui persistent plus de 15 minutes peuvent également indiquer un infarctus. Les douleurs irradient souvent vers le cou, les épaules et les bras.

En cas de suspicion d'infarctus, l'hospitalisation doit être immédiate. Un ECG et la détermination du taux de troponine dans le sang permettront d'établir un diagnostic rapidement. La troponine est une substance produite par l'organisme lorsque les cellules du muscle cardiaque sont lésées. En cas d'infarctus, il est possible de constater un taux de troponine plus élevé dans le sang très peu de temps après la crise cardiaque.

Le rétablissement rapide de la circulation sanguine dans le cœur est l'objectif premier du traitement dès que le diagnostic est établi. Il existe pour cela différentes possibilités. Selon les cas, le caillot responsable de l'infarctus peut être dissout par voie médicamenteuse (thrombolyse), ou l'artère obstruée débouchée chirurgicalement. Vous trouverez de plus amples informations sur les possibilités de traitement avec une dilatation par ballonnet, stent ou pontage coronarien au chapitre Opérations des artères coronaires.

Après un infarctus, les facteurs de risque existants devront généralement faire l'objet d'un traitement à vie afin d'éviter une récidive. Cela inclut la prescription d'hypotenseurs, de médicaments hypolipémiants (pour abaisser le taux de cholestérol) et d'anticoagulants, en fonction des situations.