Insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est une pathologie cardiaque où le cœur ne parvient plus à être suffisamment performant. La fonction de pompe du cœur est affaiblie. Une insuffisance cardiaque peut être causée par différentes maladies. Elle est le plus souvent entraînée par une maladie coronarienne, comme l'angine de poitrine ou l'infarctus.

Une insuffisance cardiaque évolue généralement de manière insidieuse. Le muscle cardiaque s'affaiblit progressivement, jusqu'à ce qu'il ne parvienne plus à pomper suffisamment de sang dans le système cardiovasculaire. Conséquence de cette diminution de la fonction de pompe du cœur: l'apport en oxygène des principaux organes – tels que le cerveau, les nerfs ou les muscles – diminue également. Selon que l'insuffisance touche le ventricule gauche ou le droit, on parle d'insuffisance ventriculaire droite ou d'insuffisance ventriculaire gauche. Si les deux ventricules sont touchés, on parle d'insuffisance cardiaque globale. Différentes causes peuvent être à l'origine d'une faiblesse du muscle cardiaque. Les plus fréquentes sont des troubles de la circulation sanguine au niveau du cœur (maladie coronarienne). Toutefois, des pathologies valvulaires, une myocardite ou des maladies pulmonaires peuvent aussi entraîner une insuffisance cardiaque.

Au début, une insuffisance cardiaque ne provoque pas ou peu de symptômes perceptibles. Les signes d'alerte pour un début d'insuffisance cardiaque sont une fatigue croissante, une baisse de performance, des jambes et des chevilles enflées ainsi que des quintes de toux nocturnes. Une détresse respiratoire, des vertiges, des douleurs thoraciques ou des fluctuations de poids inexpliquées peuvent également indiquer une insuffisance cardiaque.

Plus l'insuffisance cardiaque est identifiée et traitée tôt, meilleur sera le pronostic. Le diagnostic est établi sur la base des symptômes à l'aide de différents examens. Le principal examen est ici la mesure de la fonction de pompe du cœur à l'aide d'une échocardiographie. Selon la classification de la New York Heart Association, l'insuffisance cardiaque est divisée en quatre stades différents, sur la base du degré de sévérité. Stade I: asymptomatique, pas de gêne lors d'efforts normaux. Stade II: gêne pour des efforts importants.
Stade III: gêne ressentie lors d'efforts modérés. Stade IV: gêne au repos.

Différents médicaments sont utilisés pour le traitement de l'insuffisance cardiaque. L'objectif du traitement médicamenteux est de soulager le cœur (diminuer la tension artérielle) et de renforcer la fonction de pompe. Dans certains cas, lorsque l'insuffisance cardiaque est liée à un trouble de la conduction électrique, il est possible de recourir à une thérapie de resynchronisation cardiaque. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet au chapitre Opérations des troubles du rythme cardiaque.

Si l'insuffisance cardiaque continue de progresser en dépit de toutes les tentatives de traitement, la transplantation cardiaque constitue alors la dernière option.