Opérations du foie

En fonction de l'étendue de la maladie hépatique, l'opération du foie consiste à retirer un ou plusieurs segments du foie (segmentectomie hépatique) ou un lobe entier (lobectomie). Si nécessaire, dans le cadre d'une lobectomie, jusqu'à six des huit segments du foie peuvent être retirés. Souvent, l'opération est précédée d'une biopsie hépatique pour pouvoir diagnostiquer la tumeur avec certitude.

Les tumeurs bénignes ou malignes sont les causes les plus fréquentes d'une opération du foie. La plupart du temps, il s'agit de métastases hépatiques issues d'autres maladies cancéreuses. Il s'agit plus rarement d'un cancer du foie issu directement de l'organe.

Le foie est un organe capable de se régénérer. S'il reste suffisamment de tissu hépatique sain après une opération, le foie peut quasiment se régénérer en entier. Grâce à cette capacité de régénération, il est possible de retirer des parties importantes du foie pendant une opération. En cas d'atteinte tumorale répétée, il est aussi possible d'opérer le foie à plusieurs reprises.

Les raisons d'une transplantation hépatique et la réalisation de cette opération ne sont pas évoquées dans cet article.

Quelles préparations sont effectuées?

Avant de pratiquer une opération du foie, il est nécessaire de déterminer précisément le type et l'étendue de l'atteinte tumorale. On mène à cet effet différents examens, tels qu'une échographie, une tomodensitométrie, une IRM et souvent une biopsie hépatique. En fonction de la situation, on détermine si l'opération peut être pratiquée, et si oui, de quelle manière. Il convient notamment de définir si l'opération laissera suffisamment de tissu hépatique sain pour la régénération.

Avant l'opération, on effectue aussi les examens de routine, c'est-à-dire analyse de sang, mesure de la tension artérielle et ECG. Si le patient prend des anticoagulants, il doit cesser de les prendre avant l'opération. L'intervention chirurgicale est pratiquée sous anesthésie générale. Le patient doit ainsi être à jeun pour l'opération.

Comment se déroule l'opération?

Biopsie hépatique, ponction hépatique

La biopsie hépatique est principalement menée pour diagnostiquer les maladies hépatiques non déterminées. Avant la ponction hépatique, on détermine par échographie le point de ponction précis pour la biopsie hépatique. Parfois, avant l'examen, une perfusion est placée au niveau du bras. La peau et les muscles de la zone sont insensibilisés pour l'intervention. Ensuite, on introduit l'aiguille de ponction dans le côté droit du foie et on prélève du tissu. La ponction ne dure que quelques secondes. L'ensemble de la procédure de biopsie hépatique, qui dure 15 minutes env., peut être réalisé en ambulatoire.

Résection hépatique, hépatectomie

Dans le cadre de l'opération du foie, en fonction de l'étendue de la tumeur, on retire de manière ciblée un ou plusieurs segments du foie ou des métastases. L'intervention chirurgicale peut être pratiquée en chirurgie ouverte avec ouverture de la paroi abdominale ou avec la technique mini-invasive de la laparoscopie. De nos jours, on opte de plus en plus souvent pour la procédure laparoscopique.

Tout d'abord, les vaisseaux entourant la tumeur et les voies biliaires sont clampés et ligaturés. Les tissus hépatiques atteints par la tumeur sont ensuite retirés. Si plusieurs segments du foie sont retirés (hépatectomie), il faut parfois aussi retirer le conduit cholédoque. Dans ce cas, on suture une anse de l'intestin grêle à la voie biliaire restante.

Les métastases hépatiques isolées et bien délimitées peuvent être localisées avec précision, et retirées chirurgicalement grâce aux "aides à la navigation" modernes avec IRM et tomodensitométrie.

Quel est le taux de réussite du traitement?

Les chances de réussite d'une opération du foie dépendent du stade de la maladie sous-jacente. Aujourd'hui, en cas de tumeurs hépatiques malignes délimitées, le taux de guérison peut atteindre 70 %. Pour les tumeurs bénignes, la maladie est généralement guérie grâce à l'opération.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

Comme pour toutes les opérations, des hémorragies, des lésions de nerfs ou des infections peuvent parfois survenir. Une transfusion est souvent nécessaire après les opérations lourdes du foie, en raison de la perte de sang pendant l'intervention. Dans de rares cas, une obstruction des voies biliaires avec jaunisse peut survenir. Il arrive aussi parfois que de la bile s'écoule dans la cavité abdominale, ce qui peut nécessiter une nouvelle opération.

Que se passe-t-il après l'intervention chirurgicale?

Après l'opération, le patient est sous surveillance en salle de réveil. Normalement, la durée de l'hospitalisation après une opération du foie est de 5 à 10 jours. Des contrôles de suivi réguliers sont nécessaires pour vérifier la régénération du foie. Selon le type de maladie tumorale, d'autres mesures telles que la chimiothérapie ou la radiothérapie peuvent être requises pour traiter la maladie sous-jacente.