Épine calcanéenne

L'épine calcanéenne est une calcification formant comme une excroissance osseuse au niveau des tendons et des ligaments (fascia plantaire) du calcanéum et de la voûte plantaire. Cette affection est également appelée fasciite plantaire. Une épine calcanéenne est provoquée par des microfissures et des inflammations entraînant des calcifications. Une épine calcanéenne peut être traitée de manière conservatrice, sans opération.

Les ligaments et les tendons qui passent dans la plante du pied, viennent s’attacher à l’os du talon (calcanéum). Cette structure est appelée fascia plantaire. Une sollicitation excessive peut provoquer des microfissures et des inflammations des ligaments et des tendons. L’organisme réagit alors en déposant du calcium sur les lésions afin de stabiliser la blessure. Au fil du temps, cela peut conduire à une excroissance osseuse – on parle alors d’épine calcanéenne. Elle ne dépasse généralement pas quelques millimètres.  Comme l’épine calcanéenne est le signe d’une inflammation du fascia plantaire, cette affection est également appelée fasciite plantaire.

Elle survient le plus souvent entre 40 et 60 ans. Une sollicitation excessive du talon, une mauvaise posture du pied, la pratique de sport sans échauffement préalable et le surpoids peuvent favoriser l’apparition d'une épine calcanéenne.

Les principaux troubles en cas d’épine calcanéenne sont des douleurs vives au niveau du talon survenant en cas de sollicitation. Ces douleurs surviennent typiquement le matin, juste après le lever. Au début, elles disparaissent lorsque le talon n’est pas sollicité. À un stade avancé, elles persistent toutefois et surviennent même au repos.

Lors de l’examen, on peut observer une sensibilité à la pression de l'insertion du tendon au niveau du talon. Le diagnostic de l’épine calcanéenne est établi sur la base d’une radio.

Une épine calcanéenne peut en général être traitée sans chirurgie en ambulatoire. L’important est de ménager le talon. À un stade aigu, l’inflammation peut être traitée par des infiltrations locales d’anti-inflammatoires. Le médecin prescrit des analgésiques pour traiter la douleur. Des semelles spéciales permettent de soulager le talon et d’éviter le contact direct de l’épine calcanéenne avec le sol. Pour détruire les calcifications, on aura recours à des ondes de choc haute fréquence.