Bronchite

La bronchite est une inflammation des bronches. On appelle bronches les voies respiratoires situées sous la trachée. Des infections virales, comme un refroidissement ou une grippe, sont les principales causes de bronchite aiguë. Plus rarement, des bactéries ou des champignons peuvent également être à l'origine de la maladie. Le tabagisme et les polluants présents dans l'air sont les principaux responsables de la bronchite chronique. Une bronchite chronique peut au fil du temps évoluer en bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Selon la cause et l'évolution de l'inflammation, on parle de bronchite chronique ou de bronchite aiguë. La bronchite aiguë fait souvent suite à une infection virale et guérit généralement en l'espace de deux semaines. Le tabagisme, le froid ou l'humidité peuvent favoriser l'apparition d'une bronchite aiguë.

On parle de bronchite chronique lorsque la bronchite persiste pendant plus de trois mois. Le tabagisme est le principal facteur de risque de bronchite chronique. En outre, les polluants présents dans l'air, des bronchites aiguës récurrentes et une hypersensibilité des bronches, comme par exemple en cas d'asthme, peuvent favoriser l'apparition d'une bronchite chronique. La bronchite chronique est considérée comme étant l'étape préliminaire à une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

De la toux et des expectorations avec mucus visqueux sont les principaux symptômes de la bronchite. Des expectorations purulentes sont le signe d'une infection bactérienne. Il arrive également de constater des traces de sang dans les expectorations. Dans ce type de cas ainsi qu'en cas de détresse respiratoire ou de troubles persistant au-delà de deux semaines, une consultation médicale s'impose. La présence de sang dans les expectorations peut aussi être le signe de maladies plus graves comme une embolie pulmonaire, un cancer du poumon ou une insuffisance cardiaque. Une toux chronique associée à des expectorations et une détresse respiratoire indiquent une BPCO.

La bronchite est diagnostiquée sur la base des antécédents médicaux et des symptômes caractéristiques. Une analyse de sang permettra de savoir s'il s'agit d'une infection virale ou bactérienne. En cas de suspicion de pneumonie, une radio des poumons sera effectuée. En cas de bronchite chronique, la fonction pulmonaire est testée afin d'identifier une éventuelle BPCO. Une bronchoscopie (exploration des bronches) peut parfois également s'avérer nécessaire.

Le traitement est fonction du type de bronchite et de l'évolution de la maladie. En cas de bronchite aiguë virale, des antitussifs, des expectorants et des anti-inflammatoires seront prescrits. Les infections bactériennes sont traitées par antibiotiques. En règle générale, une bronchite aiguë guérit en l'espace de 10 jours.

En cas de bronchite chronique, l'arrêt du tabagisme est la principale mesure de traitement. Les inflammations aiguës ou les refroidissements sont à éviter, car toute bronchite aiguë peut évoluer en bronchite chronique.