Cancer du côlon

Le terme de cancer colorectal englobe toutes les pathologies cancéreuses du côlon et du rectum. Le cancer du côlon est la troisième forme de cancer la plus fréquente et concerne principalement les personnes de plus de 50 ans. Une modification des habitudes de défécation et la présence de sang dans les selles sont les principaux symptômes du cancer du côlon. Le traitement consiste en une opération, de la chimiothérapie et de la radiothérapie.

Le cancer du côlon fait partie des cancers les plus fréquents. L'intestin grêle est plus rarement touché. C'est pourquoi, dans le langage courant, le cancer de l'intestin est généralement associé au cancer du côlon. Les femmes sont presque autant touchées que les hommes. À partir de 50 ans, le risque augmente sensiblement. Le cancer du côlon se développe presque exclusivement à partir de petits polypes, appelés polypes intestinaux. Les examens préventifs de dépistage chez les personnes présentant un risque accru sont par conséquent extrêmement importants. Ils permettent de retirer les polypes suffisamment tôt. Les facteurs suivants indiquent un risque accru de cancer du côlon:

 Antécédents familiaux de cancer du côlon

  • Présence de polypes dans le côlon
  • Maladies intestinales inflammatoires chroniques (maladie de Crohn, colites ulcéreuses)
  • Surpoids
  • Manque d'exercice physique

Pendant longtemps, le cancer du côlon ne provoque pas ou peu de symptômes. Une modification des habitudes de défécation, une envie impérieuse d'aller aux toilettes sans pouvoir évacuer de selles, une alternance d'épisodes de constipation et de diarrhée ainsi que la présence de sang dans les selles sont autant de signes importants indiquant un éventuel cancer du côlon. Un amaigrissement et une grande fatigue peuvent également être des symptômes généraux de cancer. Le cancer du côlon ne provoque que rarement des douleurs abdominales.

Le cancer du côlon est diagnostiqué à l'aide d'une coloscopie. En cas de modifications suspectes, des prélèvements de tissus peuvent être effectués afin de déterminer la présence d'un cancer. Les petits polypes du côlon peuvent être retirés directement pendant la coloscopie.

Pour le dépistage, des examens de contrôle par coloscopie ou par examen des selles (sang) sont importants.

Le traitement dépend du stade de la maladie. La résection de la tumeur offre de bonnes chances de guérison lorsque le cancer du côlon est dépisté à un stade précoce. La condition est que la tumeur ne soit pas encore propagée dans l'intestin et qu'il n'y ait pas de métastases.  En cas de stade avancé, le traitement chirurgical est associé à une radiothérapie ou une chimiothérapie. Vous trouverez de plus amples informations sur les possibilités de traitements chirurgicaux au chapitre Opérations du côlon