Hépatite

L'hépatite est une inflammation du foie, le souvent due à une infection virale (virus de l'hépatite). Selon le type de virus, la transmission de l'hépatite se fait par les matières fécales, le sang et autres fluides corporels. Les infections à l'hépatite B, C et D peuvent entraîner une hépatite chronique. L'abus d'alcool, les troubles du métabolisme des graisses et les effets secondaires de divers médicaments sont les principales causes d'inflammations hépatiques non virales. La jaunisse est le principal symptôme d'une inflammation du foie.

Il existe cinq virus de l'hépatite A, B, C, D et E capables de provoquer une inflammation du foie. Selon le type de virus responsable de l'inflammation on parle d'hépatite A, B, C, D ou E. La contamination par l'hépatite A et E se fait principalement par le biais d'eau ou d'aliments contaminés. Ces formes d'hépatite sont ainsi parfois appelées hépatite du voyageur. L'hépatite B, C et D en revanche sont transmises par le sang ou tout autre fluide corporel. Tout contact avec du sang, un rapport sexuel non protégé ou une consommation de drogues par voie intraveineuse sont les principaux modes de contamination de l'hépatite B, C et D.

Pour les formes d'inflammations du foie non virales, la consommation d'alcool chronique est la première cause. L'alcool endommage les cellules hépatiques et entraîne avec le temps une inflammation chronique du foie.

Selon la cause, l'évolution de l'hépatite diffère. L'hépatite A et E guérissent généralement entièrement sans évolution vers une inflammation chronique. L'hépatite B, C et D en revanche peuvent entraîner une hépatite chronique. Comme en cas d'abus d'alcool, l'hépatite peut évoluer en [cirrhose du foie] et entraîner dans le pire des scénarios une défaillance hépatique.  En outre, l'inflammation hépatique chronique augmente le risque de cancer du foie.

La jaunisse est le principal symptôme de l'hépatite. L'inflammation des cellules hépatiques entraîne un dérèglement du métabolisme du foie et des dépôts de bilirubine dans la peau. La jaunisse se remarque plus particulièrement au niveau des yeux. La jaunisse est un symptôme dont la cause doit être rapidement identifiée. Perte d'appétit, nausée, coloration de l'urine, fièvre et douleurs musculaires peuvent être d'autres symptômes de l'hépatite.

Le diagnostic de l'inflammation du foie est établi sur la base des antécédents médicaux, des symptômes ainsi qu'à l'aide de différents examens. Des antigènes contre les virus peuvent être mis en évidence dans le sang et un dosage sanguin de différentes valeurs hépatiques pourra renseigner sur la fonction hépatique. Une IRM ou une biopsie hépatique permettront de constater l'étendue de l'inflammation du foie.

Le traitement est fonction du type et de la cause sous-jacente de l'hépatite. L'hépatite A et E guérissent généralement en l'espace de quelques semaines. Une alimentation pauvre en graisses, préservant le foie et l'abstinence en matière d'alcool accélèrent la guérison. En cas d'hépatite B, C et D, des médicaments antiviraux (virostatiques) sont utilisés afin de d'éviter l'évolution en hépatite chronique ou en cirrhose du foie. En cas de cirrhose, le seul recourt est la greffe de foie.

À titre préventif, il existe des vaccins contre l'hépatite A et B. Le vaccin contre l'hépatite B protège également de l'hépatite D. Il n'existe malheureusement pas encore de vaccin contre l'hépatite C.