Mastite

Une mastite (engorgement du sein) se produit principalement chez les femmes allaitantes. Un engorgement ou de petites lésions du mamelon favorisent l'infiltration de bactéries dans les glandes mammaires. Dans certains cas isolés, une mastite peut également se produire chez les femmes n'allaitant pas.

La survenue de mastite durant l'allaitement est appelée mastite puerpérale. Elle se produit généralement deux à trois semaines après le début de l'allaitement. Des bactéries peuvent s'infiltrer dans les glandes mammaires par les mamelons irrités. Un sein engorgé favorise l'apparition d'une mastite. Néanmoins, tous les engorgements ne dégénèrent pas forcément en mastite.

La survenue d'une mastite en dehors de l'allaitement est chose rare. Bien souvent, il est difficile de trouver une cause manifeste. Une augmentation de la production de l'hormone prolactine qui stimule les glandes mammaires est parfois responsable.

Les troubles typiques d'une mastite sont des douleurs et une sensation de tension dans les seins, un sein rougi et chaud et des mamelons abîmés. Ces symptômes peuvent s'accompagner de fièvre, d'un sentiment général de malaise et d'une augmentation du volume des ganglions lymphatiques sous les aisselles. Dans certains cas sévères, un abcès peut se former dans les canaux galactophores.

La mastite est diagnostiquée à partir de ces symptômes. Une échographie permet de constater l'étendue de la mastite. Il est possible de pratiquer un frottis afin de déterminer le germe impliqué. Les bactéries de la peau (staphylocoques) sont généralement responsables de la mastite.

Le traitement est fonction du degré de sévérité de la mastite. Les cas légers peuvent être traités en bandant la poitrine et en l'exposant à la lumière rouge afin de stimuler l'écoulement du lait. Masser le sein en exerçant une légère pression lors de l'allaitement peut aider à le désengorger. En cas de mastite, il est possible et même recommandé de continuer d'allaiter. Les bactéries sont généralement tuées dans l'estomac de l'enfant et ne sont absolument pas nocives pour le bébé. Après l'allaitement, des compresses fraîches peuvent soulager.

Si la mastite ne s'améliore pas avec ces mesures en un à deux jours, la mastite doit être traitée par antibiotiques. Les antibiotiques prescrits sont sans danger pour le bébé. Si un abcès se forme, il faut généralement le vider en pratiquant une petite intervention chirurgicale.