Le cancer du vagin est un cancer rare, qui ne représente que 0,3 % de toutes les formes de cancer. Ce sont surtout les femmes de plus de 70 ans qui sont concernées. Les causes sont largement inconnues. Une infection par certains types de virus du VPH (virus du papillome humain) est considérée comme un facteur de risque. L'ablation chirurgicale et la radiothérapie sont au cœur du traitement.

Qu'est-ce que le cancer du vagin ?

Avec une fréquence de 0,5-1 cas sur 100’000 individus, le cancer du vagin est une maladie rare. Il s'agit généralement d'un cancer de la muqueuse (carcinome épidermoïde) dans le vagin.

Causes et facteurs de risque

Parfois, un cancer des glandes (adénocarcinome) ou un mélanome sont à l'origine du cancer du vagin.

La cause exacte de la maladie est largement inconnue. Les infections à certains types de virus du VPH sont considérées comme un facteur de risque. Les femmes dont l'utérus a été retiré présentent également un risque accru de tumeur vaginale. Bien souvent, des cellules cancéreuses se forment au niveau du moignon. Le carcinome vaginal La maladie touche surtout les femmes âgées.

Troubles du cancer du vagin

Un cancer du vagin ne provoque pas de troubles pendant longtemps, ce qui signifie qu'il est souvent dépisté tardivement. Des pertes de sang brunâtre ou des saignements après les rapports sexuels peuvent indiquer un cancer du vagin. Ces symptômes doivent donc faire l'objet d'un examen auprès du médecin (gynécologue). Cependant, leur origine est généralement sans danger et un cancer n’en est pas la cause. En cas de maladie avancée, des douleurs peuvent survenir dans l'abdomen ou des troubles peuvent apparaître lors de la miction ou de la défécation.

Diagnostic du cancer du vagin

Le cancer du vagin est diagnostiqué par un examen gynécologique et une colposcopie. Lors de la colposcopie, des échantillons de tissus sont prélevés sur des endroits suspects et analysés pour détecter l’éventuelle présence de cellules cancéreuses. Le cas échéant, des échographies et d'autres techniques telles que l'IRM ou la tomodensitométrie sont utilisées pour le diagnostic.

Traitement du cancer du vagin

Le traitement du carcinome vaginal dépend du stade du cancer et de la position de la tumeur. Si possible, la tumeur est retirée par chirurgie.

Selon l'étendue de la tumeur, il peut être nécessaire de retirer tout le vagin. Vous trouverez de plus amples informations sur les interventions chirurgicales au chapitre Opérations du vagin. En règle générale, une radiothérapie est pratiquée après le traitement chirurgical.

Parfois, lorsqu'une opération n'est pas possible, la radiothérapie constitue également la seule possibilité de traitement. La chimiothérapie ne joue pas un rôle essentiel dans le cancer du vagin, sauf pour les mélanomes.

Prévention du cancer du vagin

L'un des facteurs susceptibles de favoriser le carcinome vaginal est la maladie du VPH, qui est très répandue dans la population adulte et peut être transmise par les rapports sexuels. Il est recommandé aux adolescents de se faire vacciner contre le VPH au plus tôt, c’est-à-dire avant le premier rapport sexuel. Vous trouverez des informations sur le vaccin contre le VPH auprès de votre médecin.

Centres 3