Cancer du col de l'utérus

Le cancer du col de l'utérus (carcinome du cervix) est un cancer touchant le col de l'utérus. Le principal facteur de risque est l'infection provoquée par certains types du papillome humain (VPH). Les chances de guérison sont élevées en cas de dépistage précoce.

L'utérus est constitué de deux parties: le corps (corpus) et le col (cervix). Différents types de cancers peuvent se développer dans ces deux parties de l'utérus. Le cancer du corps de l'utérus est abordé au chapitre Cancer de l'utérus.

Le cancer du col de l'utérus touche la partie inférieure de l'utérus, à savoir le col (cervix). Chaque année, on enregistre près de 250 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus en Suisse. Près de la moitié des patientes ont moins de 50 ans au moment du diagnostic. Le principal facteur de risque du cancer du col de l'utérus est l'infection résultant de certains types de papillomavirus humains (HPV 16 et HPV 18). Vous trouverez de plus amples informations sur l'infection au VPH au chapitre Condylomes acuminés. Le tabagisme, les rapports sexuels précoces, un changement fréquent de partenaires, ainsi que des infections supplémentaires, comme l'herpès génital, sont autant de facteurs qui augmentent le risque de tomber malade.

En règle générale, le cancer du col de l'utérus reste longtemps silencieux. De ce fait, il est souvent diagnostiqué à un stade tardif. Des saignements entre les règles, après les rapports ou après la ménopause peuvent indiquer la présence d'un cancer du col de l'utérus. Le contrôle gynécologique annuel constitue ici le principal examen de dépistage du cancer du col de l'utérus.

Le cancer du col de l'utérus est diagnostiqué en pratiquant un frottis (cervico-vaginal) aux endroits habituellement suspects du col de l'utérus (endocol et exocol) et dans le cadre d'une colposcopie.

Le traitement du cancer du col de l'utérus dépend du stade de la maladie. À un stade précoce, lorsque le cancer est localement restreint, il suffit de procéder à l'ablation de la partie malade du col de l'utérus. En cas de stade avancé, l'ablation complète de l'utérus est généralement nécessaire. Les trompes de Fallope et les ovaires doivent parfois également être retirés. Vous trouverez de plus amples informations sur les possibilités de traitements chirurgicaux du cancer du col de l'utérus au chapitre Opérations de l'utérus.

Après le traitement chirurgical, une radiothérapie ou une chimiothérapie peuvent s'avérer nécessaires selon le stade de la maladie.

Afin de prévenir le cancer du col de l'utérus, le vaccin contre les infections à papillomavirus humain est recommandé aux jeunes filles avant leur premier rapport.