Cancer du col de l'utérus

En Suisse, on dénombre chaque année près de 250 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus (carcinome cervical). Près de la moitié des patientes ont moins de 50 ans au moment du diagnostic.

Qu'est-ce que le cancer du col de l'utérus exactement?

Le cancer du col de l'utérus (carcinome cervical) est un cancer qui affecte le col de l'utérus, soit la partie basse de l'utérus. Le principal facteur de risque est l'infection provoquée par certains types du papillome humain (VPH). Les chances de guérison sont élevées en cas de dépistage précoce.

L'utérus est constitué de deux parties: le corps (corpus) et le col (cervix). Différents types de cancer peuvent se développer dans ces deux parties de l'utérus. Le cancer du corps de l'utérus est abordé au chapitre cancer de l'utérus.

Causes et facteurs de risques

Le principal facteur de risque du cancer du col de l'utérus est l'infection résultant de certains types de papillomavirus humains (VPH 16 et VPH 18). Vous trouverez de plus amples informations sur l'infection au VPH au chapitre condylomes.

Le tabagisme, les rapports sexuels précoces, un changement fréquent de partenaires, ainsi que des infections supplémentaires, comme l'herpès génital, sont autant de facteurs qui augmentent le risque de tomber malade.

Symptômes du cancer du col de l'utérus

En règle générale, le cancer du col de l'utérus reste longtemps silencieux, c'est pourquoi il est souvent diagnostiqué à un stade tardif. Des saignements entre les règles, après les rapports sexuels ou après la ménopause peuvent indiquer une lésion cancéreuse. Le contrôle gynécologique annuel constitue ici le principal examen de dépistage du cancer du col de l'utérus.

Diagnostic

Le cancer du col de l'utérus est diagnostiqué au moyen d'un frottis (cervico-vaginal) pratiqué au niveau des zones suspectes du col de l'utérus (endocol et exocol) et dans le cadre d'une colposcopie.

Stades précoces du cancer du col de l'utérus

L'examen appelé frottis cervico-vaginal est l'une des méthodes de dépistage du cancer du col de l'utérus. Le résultat du frottis cervico-vaginal est exprimé au moyen de chiffres romains qui permettent de classifier les cellules observées.

On distingue cinq classes de résultats du frottis cervico-vaginal:

Frottis cervico-vaginal
Résultats
Classe I
Cellules normales et saines
Classe II
Altérations cellulaires sans suspicion de cancer du col de l'utérus
Classe III
Résultat incertain, examens complémentaires requis
Classe IV
Possibilité de cancer à un stade précoce, examens complémentaires requis
Classe V
Présence confirmée de cellules de carcinome cervical malin

Si les résultats du frottis cervico-vaginal révèlent une pathologie, on procède à d'autres analyses et notamment à un test VPH. 

Traitement

Le traitement du cancer du col de l'utérus dépend du stade de la maladie. À un stade précoce, lorsque le cancer est localement restreint, il suffit de procéder à l'ablation de la partie malade du col de l'utérus.

Aux stades avancés de la maladie, l'ablation complète de l'utérus est généralement nécessaire. Il arrive que les trompes de Fallope et les ovaires doivent également être retirés. Pour de plus amples informations sur le traitement chirurgical de cette forme de cancer, consultez le chapitre opérations de l'utérus.

Après le traitement chirurgical, une radiothérapie ou une chimiothérapie peuvent s'avérer nécessaires, selon le stade de la maladie.

Afin de prévenir le cancer du col de l'utérus, on recommande de vacciner les jeunes filles contre les infections à papillomavirus humain avant leur premier rapport sexuel. Vous trouverez des informations importantes concernant le vaccin contre le VPH  sur le blog Hirslanden