Péricardite

La péricardite est une inflammation du péricarde. Le plus souvent, l'inflammation est due à une infection virale, et plus rarement à une infection bactérienne ou d'origine autre. L'inflammation peut entraîner un épanchement péricardique. Dans un tel cas, la fonction de pompe du cœur n'est plus assurée correctement. On parle alors de tamponnade cardiaque.

Le péricarde est une membrane très mince, composée de deux feuillets séparés par une petite fente. Il enveloppe le cœur et lui permet d'effectuer sans frottement ses mouvements de pompe dans la poitrine. Les infections virales constituent la cause la plus fréquente d'une inflammation du péricarde. Plus rarement, une infection bactérienne peut aussi être responsable de cette inflammation. Outre les infections virales et bactériennes, un infarctus, des réactions immunitaires, des affections du métabolisme, une tumeur ou des lésions peuvent également provoquer une inflammation du péricarde ou un épanchement péricardique.

La tamponnade cardiaque est une complication grave de l'épanchement péricardique. Le cœur est brièvement comprimé par l'épanchement de liquide accumulé dans le péricarde. La capacité de performance du cœur est fortement impactée par cette compression.  Dans ce type de situation, il est important d'agir rapidement pour soulager le cœur. La formation de cicatrices sur le péricarde est l'une des complications tardives d'une péricardite. Ces cicatrices peuvent exercer une constriction importante sur le péricarde. Le cœur est alors comprimé et ne parvient plus à se dilater entièrement. On parle alors de péricarde calcifié (péricardite constrictive).

Selon le degré de gravité de l'inflammation du péricarde, différents troubles d'intensité variable peuvent survenir. Les patients se sentent parfois seulement un peu abattus et présentent une légère fièvre. Mais des douleurs thoraciques plus fortes au moment de l'inspiration peuvent également indiquer une péricardite. Le diagnostic différentiel afin d'écarter d'autres maladies de la cage thoracique est difficile, en raison bien souvent de l'absence de symptômes spécifiques.

En cas d'épanchement péricardique avec tamponnade péricardique, on observe une détresse respiratoire, une cyanose et de la tachycardie pouvant entraîner un état de choc.

Outre les examens physiques avec écoute du cœur, d'autres tests sont effectués afin de diagnostiquer une péricardite ou un épanchement péricardique. Cela peut notamment inclure un ECG, une échocardiographie, des analyses de sang et des examens radiologiques, comme une CT ou une IRM.

Le traitement de la péricardite dépend de l'origine de l'inflammation du péricarde. Les péricardites virales sont traitées avec des antiinflammatoires et des antalgiques. En cas de péricardite bactérienne, on recourt en plus à un traitement antibiotique. Les inflammations du péricarde dues à une réaction immunitaire sont traitées par cortisone.

En cas d'épanchement ou de tamponnade péricardique, le liquide doit être rapidement ponctionné. On effectue pour cela une ponction du péricarde. Les possibilités de traitements chirurgicaux impliquant l'ablation partielle ou complète du péricarde sont envisagées en cas de péricardite chronique ou de formation de cicatrices sur le péricarde. Vous trouverez de plus amples informations sur les possibilités de traitements chirurgicaux au chapitre Opérations du péricarde.