Rupture du ligament croisé

Une rupture du ligament croisé fait partie des blessures du genou les plus fréquentes et les plus complexes. La rupture du ligament croisé est généralement causée par une contorsion ou une torsion du genou suite à l'exercice d'une force extrême. Le ligament croisé antérieur est dix fois plus sujet aux déchirures que le ligament croisé postérieur. Les blessures du ligament croisé se produisent typiquement lors d'activités sportives comme le ski ou le football.

Les ligaments croisés antérieur et postérieur se croisent au milieu du genou. Tous deux jouent un rôle majeur dans la fonction complexe de l'articulation du genou. Le ligament croisé antérieur stabilise plus particulièrement le genou en cas de sollicitations importantes.

Des sollicitations importantes du genou comme la contorsion, la torsion ou l'élongation du genou peuvent conduire à une déchirure des ligaments croisés. Le ligament croisé antérieur se rompt plus souvent que le ligament croisé postérieur. Une déchirure des deux ligaments croisés est plutôt rare et ne se produit qu'en cas de traumatismes très violents.

En cas de rupture du ligament croisé, on ressent des douleurs au niveau du genou, qui enfle rapidement. Très souvent un hématome apparaît également. Parfois, en cas d'accident, la déchirure se fait immédiatement ressentir, on peut même dans certains cas entendre un claquement. Souvent, les douleurs s'estompent rapidement, le genou reste toutefois instable et les mouvements sont fortement restreints.

La rupture du ligament croisé est diagnostiquée sur la base de la manière dont s'est produit l'accident et des troubles caractéristiques, et sur examen approfondi de l'articulation du genou. Une radio et/ou une IRM permettent de définir l'étendue de la rupture du ligament croisé et de déterminer s'il y a d'autres blessures éventuelles.

La décision d'opérer une rupture de ligament croisé dépend de multiples facteurs. Les sportifs qui exposent leur genou à une sollicitation importante et souhaitent une guérison rapide choisissent généralement de se soumettre à une intervention. En cas de blessures supplémentaires d'autres structures, comme une lésion du ligament latéral ou du ménisque, le traitement chirurgical est également indiqué. Les interventions chirurgicales sont généralement pratiquées par arthroscopie. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet au chapitre Arthroscopie du genou.

Pour les personnes ne sollicitant pas leur genou de manière intense dans des activités sportives ou professionnelles, la rupture du ligament croisé peut également être traitée de manière conservatrice. Le traitement conservateur consiste en des exercices de physiothérapie ciblés et un renforcement de la musculature de la cuisse.