Mononucléose infectieuse

La mononucléose infectieuse est une maladie infectieuse provoquée par le virus d'Epstein-Barr (EBV). Elle se caractérise par de la fatigue, de la fièvre, une inflammation de la gorge et un gonflement des ganglions lymphatiques. En général, la mononucléose infectieuse disparaît en l'espace de 2 à 3 semaines sans laisser de séquelle. Il arrive toutefois que la maladie dure plus longtemps et s'accompagne de fatigue chronique et d'une baisse de performance.

Cette maladie a été découverte par le pédiatre Emile Pfeiffer, ce qui lui vaut parfois le nom de maladie de Pfeiffer. La mononucléose infectieuse touche surtout les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Le virus d'Epstein-Barr qui en est à l'origine, est largement répandu. On estime à plus de 90 % le pourcentage d'adultes ayant contracté le virus d'Epstein-Barr avant l'âge de 30 ans. La transmission se fait principalement par la salive et par les gouttelettes présentes dans l'air en cas d'éternuement ou de toux. Comme la transmission du virus se fait souvent de bouche à bouche, on l'appelle également la maladie du baiser. Le virus d'Epstein-Barr confère une immunité à vie à celui qui l'a contracté.

Les symptômes de la mononucléose infectieuse sont comparables à ceux d'une grippe ou d'un refroidissement. La maladie est ainsi souvent confondue avec la grippe chez les enfants. Outre de la fièvre et des inflammations au niveau de la gorge, de la fatigue et un gonflement des ganglions lymphatiques sont les symptômes typiques de la mononucléose infectieuse. Le virus touche les cellules immunitaires, les lymphocytes B, ce qui peut entraîner un gonflement des organes lymphatiques comme les ganglions lymphatiques, la rate et les amygdales. Il arrive, notamment chez les adultes, que la maladie évolue de manière chronique sur plusieurs mois et s'accompagne d'une forte fatigue et d'une baisse de performance.

La mononucléose infectieuse est diagnostiquée sur la base des antécédents médicaux et des symptômes. Une mise en évidence de la présence du virus d'Epstein-Barr dans le sang permet d'identifier l'infection.

Le traitement de la mononucléose infectieuse est strictement symptomatique. Se reposer, se ménager et au besoin prendre des médicaments pour faire tomber la fièvre constituent le principal traitement. En général, la mononucléose infectieuse disparaît en l'espace de 2 à 3 semaines. La fatigue peut toutefois persister un peu plus longtemps. Il arrive parfois qu'il faille attendre plusieurs mois avant d'être parfaitement rétabli.