Constipation

La constipation est ressentie de manière très différente et très subjective selon les individus. Chez certains, l’émission d'une selle par jour est normale, chez d'autres c'est une selle tous les deux ou trois jours. Sur le plan médical, on parle de constipation lorsque le nombre de selles est inférieur à trois par semaine et lorsqu'elles sont dures. La constipation peut avoir de nombreuses origines différentes. Bien souvent, de simples mesures comme plus d'exercice, boire plus et manger plus de fibres peuvent suffire à améliorer la situation.

Le plus souvent, le mode de vie comme une alimentation pauvre en fibres, le manque d'exercice et le fait de boire trop peu, est responsable de la constipation. Certains médicaments comme les opiacés (antalgiques fortement dosés) ou les diurétiques (médicaments augmentant la sécrétion urinaire) peuvent entraîner une constipation. En outre, la constipation peut être le symptôme de différentes maladies comme par exemple le côlon irritable, une hypothyroïdie, du diabète ou une sclérose en plaques.  Les femmes, notamment après la ménopause, sont globalement un peu plus touchées par la constipation que les hommes.

Parmi les symptômes de constipation, on compte notamment une défécation difficile, des selles trop dures, le sentiment de devoir presser fortement ou de ne pas pouvoir évacuer complètement les selles. Lourdeurs d'estomac, douleurs abdominales ou ballonnements peuvent être autant de symptômes de constipation. Si les troubles persistent pendant plus de 3 mois, on parle de constipation chronique.  La constipation chronique peut favoriser l'apparition d'hémorroïdes. Toute constipation chronique ou aiguë s'accompagnant de fortes douleurs, de ventre gonflé, de fièvre ou de sang dans les selles doit faire l'objet d'une consultation médicale.

Le diagnostic de la constipation est établi sur la base des symptômes et des antécédents médicaux. En cas de douleur, de fièvre ou de sang dans les selles, d'autres examens comme une coloscopie ou des analyses de sang peuvent s'avérer nécessaires.

Bien souvent, la constipation peut être soulagée par un changement d'habitudes: les principales mesures consistent à adopter une alimentation riche en fibres (produits céréaliers complets, fruits, légumes), faire plus d'exercice et boire suffisamment.

Parfois, des laxatifs peuvent être nécessaires afin de stimuler le transit intestinal. Les laxatifs doivent cependant être utilisés avec modération et uniquement conformément aux prescriptions médicales. Une utilisation chronique de laxatifs peut renforcer la constipation. Si la constipation survient dans le cadre d'une autre maladie, comme par exemple une hypothyroïdie ou un côlon irritable, le traitement visera à traiter ces affections sous-jacentes.