Cirrhose

La cirrhose est une cicatrisation et un rétrécissement du foie. Le tissu hépatique normal est détruit et remplacé par du tissu conjonctif. Le plus souvent, la cirrhose est causée par des inflammations chroniques du foie comme l'hépatite ou l'abus d'alcool. Plus la maladie sous-jacente est dépistée à un stade précoce (hépatite, abus d'alcool) et traitée, meilleures sont les chances d'éviter une cirrhose ou d'enrayer la progression d'une lésion hépatique déjà existante.

Une cirrhose se développe généralement sur une longue période. Suite à la lésion chronique du foie par l'alcool ou une inflammation, le foie subit peu à peu une transformation. Le tissu glandulaire normal comportant les cellules hépatiques est progressivement remplacé par du tissu cicatriciel et du tissu conjonctif. La cirrhose est ainsi toujours la conséquence et le stade terminal d'une maladie hépatique chronique.

Une cirrhose à un stade précoce peut provoquer différents symptômes, comme par exemple de la fatigue, une perte d'appétit, des nausées ou une perte de poids. À un stade avancé, une jaunisse peut apparaître ainsi que des démangeaisons et de la rétention d'eau au niveau des jambes ou de l'abdomen. En cas de cirrhose, la circulation sanguine dans le foie est perturbée. Le sang emprunte alors d'autres voies.  Il arrive que des varices se forment dans l'œsophage. Cette complication redoutée peut entraîner d'importants saignements avec vomissements de sang. Les vomissements de sang sont toujours une urgence médicale et doivent faire l'objet d'un examen médical immédiat.

Pour diagnostiquer une cirrhose, on effectue différents tests et examens, comme des analyses de sang, une échographie et une biopsie du foie, afin de confirmer la modification du foie.

L'objectif du traitement est d'empêcher l'apparition de la cirrhose ou de stopper son évolution. La thérapie dépend de la maladie sous-jacente. Différents types de traitements sont envisagés selon le cas. En cas d'inflammation virale du foie, des antiviraux sont administrés au patient. Si la cause est un abus d'alcool, le traitement se concentre naturellement en premier lieu sur le sevrage. Les varices de l'œsophage sont traitées par chirurgie afin d'éviter une hémorragie. Une fois la cirrhose installée, ces options thérapeutiques ne permettent toutefois plus d'inverser le processus. Actuellement, la greffe de foie représente la seule chance de guérison de la cirrhose.