Endocardite

L'endocardite est une inflammation de l'endocarde (membrane qui tapisse la cavité du cœur). Des bactéries (endocardite infectieuse) ou une réaction immunitaire trop forte (endocardite rhumatismale) sont le plus souvent à l'origine de l'inflammation. L'endocardite peut entraîner des cicatrices et des adhérences de l'endocarde et endommager les valves cardiaques.

L'endocarde est une membrane qui tapisse l'enveloppe interne du cœur, valves cardiaques comprises. En cas d'endocardite infectieuse, des bactéries colonisent l'endocarde. Les facteurs favorisant une telle colonisation sont un système immunitaire affaibli, la présence de bactéries dans le système sanguin, un foyer infectieux au niveau buccal, une malformation cardiaque, une valve cardiaque artificielle ou une opération du cœur.  Une endocardite infectieuse aiguë peut être potentiellement fatale, et doit par conséquent être immédiatement traitée par antibiotiques.

L'endocardite rhumatismale est causée par le système immunitaire qui réagit de façon excessive suite à une infection par streptocoques. Cette réaction immunitaire, connue sous le nom de fièvre rhumatismale, entraîne une inflammation de l'endocarde ou des reins. Dans le cadre de l'endocardite rhumatismale, les valves cardiaques peuvent être endommagées et provoquer une valvulopathie.

L'endocardite infectieuse se manifeste généralement sous une forme aiguë. Elle est accompagnée d'une forte fièvre, d'une baisse des capacités physiques et d'une sensation de malaise. Dans de rares cas, elle peut évoluer lentement et de manière quasi silencieuse. Les symptômes de l'endocardite rhumatismale sont généralement moins dramatiques que ceux de l'endocardite infectieuse. Ici, la maladie se manifeste le plus souvent par des symptômes peu spécifiques tels qu'une légère fièvre et de la fatigue. Le premier signe d'alerte d'une endocardite rhumatismale est parfois un souffle au cœur pouvant être provoqué par l'atteinte des valves cardiaques.

Les examens permettant de diagnostiquer une endocardite sont notamment l'auscultation du cœur au stéthoscope, des examens sanguins ainsi qu'une échocardiographie.

L'endocardite infectieuse comme l'endocardite rhumatismale peuvent être traitées par antibiotiques. Des anti-inflammatoires peuvent être prescrits en complément, le cas échéant.

En cas de lésion des valves cardiaques et de valvulopathie, une chirurgie peut s'avérer nécessaire. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet au chapitre Opérations des valves cardiaques.