Diabète gestationnel

Le diabète gestationnel est une forme de diabète légère et transitoire, survenant lors de la grossesse. Avec une prévalence de 5 à 10 %, le diabète gestationnel fait partie des complications de grossesse les plus fréquentes. La future maman ne remarque généralement rien. Chez l'enfant en revanche, il peut y avoir des troubles de croissance et des troubles du métabolisme après la naissance.

On parle de diabète gestationnel lorsqu'une femme n'étant pas diabétique présente une hyperglycémie durant sa grossesse. Le plus souvent, le diabète gestationnel se développe au cours de la deuxième moitié de la grossesse et disparaît après la naissance. Les femmes souffrant de diabète gestationnel présentent toutefois un risque accru de présenter du diabète en vieillissant.

On suppose que le changement hormonal intervenant lors de la grossesse est à l'origine du diabète gestationnel. À cela s'ajoute parfois un changement d'alimentation, avec un régime alimentaire plus calorique. Un âge avancé lors de la grossesse, un excès pondéral et des antécédents familiaux de diabète sont également autant de facteurs de risque.

Le diabète gestationnel léger n'entraîne généralement pas de symptômes. Lorsqu'il est diagnostiqué et traité en conséquence, il n'existe normalement pas de risque, ni pour la mère ni pour l'enfant. Un contrôle régulier de la glycémie durant la grossesse est donc indispensable. Les infections urinaires et les infections vaginales sont toutefois plus nombreuses en cas de diabète gestationnel. Le diabète gestationnel est également un facteur de risque pour le développement d'hypertension gravidique.

Si le diabète gestationnel n'est pas traité, l'enfant peut présenter des séquelles sur le plan de sa santé. Il existe alors un risque de malformations et de troubles de la croissance. Une forte croissance du bébé s'accompagnant d'un poids de naissance bien souvent supérieur à 4'500 grammes peut entraîner des complications lors de l'accouchement. Le métabolisme de l'enfant est atteint, et l'enfant est souvent en hypoglycémie après la naissance.

Le diagnostic d'un diabète gestationnel se fait sur la base de contrôles de glycémie réguliers. Le contrôle de la glycémie est plus particulièrement important dans la deuxième moitié de la grossesse.

Le traitement est fonction du degré de sévérité du diabète. Un changement d'habitudes alimentaires, avec la mise en place d'un régime, s'avère souvent suffisant. L'activité physique régulière a également un effet de soutien. Si ces mesures ne suffisent pas, un traitement à base d'insuline devra être commencé. Les comprimés hypoglycémiants représentant un danger pour le bébé, ils ne peuvent pas être administrés.