Le diabète gestationnel est une forme temporaire et bénigne de diabète qui survient pendant la grossesse. Le diabète gestationnel est l'une des complications de grossesse les plus fréquentes. Dans la plupart des cas, la mère en ressent à peine les effets. Chez l'enfant, en revanche, des troubles de la croissance et des troubles métaboliques peuvent survenir.

Qu'est-ce que le diabète gestationnel exactement ?

On parle de diabète gestationnel lorsque les femmes qui ne sont pas diabétiques ont un taux de glycémie élevé pendant la grossesse. Le plus souvent, le diabète gestationnel se développe dans la seconde moitié de la grossesse et disparaît après la naissance. Cependant, les femmes atteintes de diabète gestationnel ont un risque accru de développer plus tard un véritable diabète de type 2.

La cause du diabète gestationnel

On pense que le diabète gestationnel est causé par des changements du métabolisme hormonal liés à la grossesse. Parfois, cela est aggravé par un changement de régime alimentaire avec un apport calorique accru.

Facteurs de risque

Le principal facteur de risque pour le développement du diabète gestationnel est l'obésité pendant la grossesse.

Parmi les autres risques potentiels, on peut citer :

  • Un âge plus avancé au moment de la grossesse
  • Des antécédents de diabète dans la famille
  • Des antécédents de diabète gestationnel lors de grossesses antérieures
  • Des fausses couches
  • La prise de médicaments (y compris la cortisone, les médicaments pour la tension artérielle)

Symptômes

Le diabète gestationnel ne s'accompagne généralement d'aucun symptôme perceptible par la future mère. Comme on le considère souvent comme un effet secondaire de la grossesse, cela rend le diagnostic du diabète gestationnel encore plus difficile.

La femme enceinte pourrait remarquer des symptômes éventuels :

  • une forte soif
  • une miction fréquente
  • fatigue

Les troubles pendant la grossesse

Le diabète gestationnel léger ne cause généralement aucune gêne à la femme enceinte. S'il est détecté et traité de manière appropriée, il n'y a généralement aucun risque pour la mère ou l'enfant. Il est donc essentiel de surveiller régulièrement le taux de glycémie pendant la grossesse. Cependant, les infections urinaires et les vaginites sont plus fréquentes en cas de diabète gestationnel. Le diabète gestationnel est également un facteur de risque accru de développer une hypertension gestationnelle.

Diagnostic

Le diabète gestationnel peut être dépisté, entre autres, par une détection répétée de sucre dans l'urine ou une quantité de liquide amniotique supérieure à la moyenne.

Le diagnostic de diabète gestationnel est établi à l'aide de mesures régulières du taux de glucose dans le sang. Il est important de contrôler le taux de glucose dans le sang, surtout pendant la deuxième moitié de la grossesse.

Traitement du diabète gestationnel

Si le diabète gestationnel n'est pas traité, c’est surtout le bébé qui risque des problèmes de santé. Il peut en effet entraîner des malformations et des troubles de la croissance chez l'enfant. Une forte croissance en taille, avec un poids à la naissance souvent supérieur à 4’500 grammes, peut entraîner des complications à la naissance. Le métabolisme de l'enfant peut être affecté et ce dernier souffre alors souvent d’hypoglycémie après la naissance.

Le traitement est fonction du degré de sévérité de l'augmentation du taux de glycémie. Souvent, il suffit de changer de régime alimentaire et de s’y tenir. La pratique régulière d'une activité physique est également un facteur de soutien. Si ces mesures ne suffisent pas, on commence généralement une insulinothérapie. En règle générale, les comprimés hypoglycémiants ne doivent pas être utilisés en raison des dangers qu'ils représentent pour l'enfant.

Centres 4