Hypercholestérolémie, taux de cholestérol élevé

Le cholestérol est une substance présente dans le sang, notamment impliquée dans le métabolisme des graisses. Si on en a trop, on parle de taux de cholestérol trop élevé ou d'hypercholestérolémie (terme médical). Ce symptôme favorise l'apparition d'une calcification des artères (artériosclérose). Les conséquences peuvent être des maladies cardiovasculaires, comme un infarctus ou un AVC. Bien souvent, le cholestérol n'est pas la seule valeur trop élevée, les triglycérides le sont aussi (hypertriglycéridémie).

Le cholestérol, qui participe à différents processus métaboliques de l'organisme, est essentiellement impliqué dans le métabolisme des graisses. L'organisme couvre ses besoins en cholestérol en le produisant dans le foie et en l'absorbant dans l'alimentation. Les aliments particulièrement riches en cholestérol sont les œufs et les aliments d'origine animale riches en graisses (beurre, fromage, charcuterie). Si le taux de cholestérol dans le sang est trop élevé, il se dépose sur les parois vasculaires, favorisant ainsi la formation d'artériosclérose. Toutefois, le cholestérol n'est pas toujours mauvais. Le cholestérol est présent dans l'organisme sous trois formes différentes: le cholestérol HDL (High-Density-Lipoprotein), le cholestérol LDL (Low-Density-Lipoprotein) et le cholestérol VLDL (Very-Low-Density-Lipoprotein). Les trois formes présentent un taux de graisse différent. Le cholestérol LDL et le cholestérol VLDL présentent un taux de graisse élevé et favorisent le dépôt de cholestérol sur les parois vasculaires. En revanche, le cholestérol HDL présente un taux de cholestérol faible et protège même de l'artériosclérose.

Les causes d'hypercholestérolémie sont diverses. En principe, on peut établir une distinction entre l'hypercholestérolémie génétique héréditaire et les formes acquises.  En cas d'hypercholestérolémie héréditaire, ce sont des gènes défectueux qui sont responsables du dysfonctionnement du métabolisme des graisses. Les personnes touchées présentent déjà un taux de cholestérol élevé étant jeunes. Les formes acquises sont beaucoup plus courantes et n'apparaissent généralement qu'avec l'âge. Excès pondéral, diabète, manque d'exercice physique et alimentation riche en graisses et en cholestérol constituent autant de facteurs de risque. Toutefois, des facteurs encore non identifiés jouent également un rôle dans l'apparition de l'hypercholestérolémie acquise. En effet, une alimentation riche en graisses ou en cholestérol n'entraîne pas un taux de cholestérol élevé chez tout le monde. Cela nécessite manifestement une certaine prédisposition.

Un taux de cholestérol élevé n'entraîne a priori pas de symptômes particuliers. Les problèmes surviennent avec les séquelles de l'artériosclérose. Comme par exemple les troubles circulatoires généraux, l'angine de poitrine, l'infarctus ou l'AVC.

L'hypercholestérolémie est diagnostiquée en déterminant le taux de cholestérol dans le sang et le taux de triglycérides. Le traitement vise à éviter les séquelles. Outre un changement de mode de vie et d'habitudes alimentaires, des médicaments hypocholestérolémiants (réduisant le cholestérol) constituent un aspect important du traitement. Les statines et les fibrates sont des réducteurs de cholestérol bien connus. Concernant l'alimentation, il est recommandé de modérer sa consommation d'aliments riches en cholestérol (œufs, graisses animales). Les acides gras poly-insaturés ont un effet particulièrement favorable sur le métabolisme du cholestérol. Ces acides gras, également appelés Omega 6 et Omega 3, sont présents dans le poisson, les noix et les huiles végétales.

Si les artères sont déjà rétrécies ou oblitérées suite aux lésions vasculaires, un traitement chirurgical peut être effectué. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet sur les différentes possibilités existantes aux chapitres Endartériectomie, Opérations des artères coronaires et Dilatation par ballonnet.