Descente de l'utérus

En cas de descente de l'utérus, l'utérus s'affaisse vers le vagin (Descensus uteri). Lorsque cet affaissement est tel que l'utérus devient visible à l'entrée du vagin, on parle de prolapsus de l'utérus. La descente de l'utérus peut entraîner une faiblesse de la vessie et des problèmes d'incontinence. Des exercices de musculation du périnée réguliers peuvent permettre de prévenir ce problème. Un prolapsus de l'utérus doit, en principe, faire l'objet d'une intervention chirurgicale.

L'utérus est maintenu en position dans le bassin par des ligaments, du tissu conjonctif et par la musculature périnéale. La descente de l'utérus se produit lorsque le tissu conjonctif, la musculature ou les ligaments sont affaiblis. Les grossesses, les charges physiques importantes ou le surpoids favorisent l'apparition d'une descente de l'utérus, comme l'excès de pression dans la cavité abdominale en cas de constipation chronique ou de toux permanente (bronchite chronique), peuvent provoquer une descente de l'utérus.

Les troubles sont divers selon le degré de gravité de la descente de l'utérus. Les descentes de l'utérus modérées ne provoquent souvent pas de symptômes. En cas de descente importante ou de prolapsus, des problèmes de vessie surviennent ainsi que des troubles digestifs, une sensation de pression et de douleurs dans le bas-ventre. La descente de l'utérus appuie sur la vessie et le rectum. Une envie plus fréquente d'uriner, une incontinence ou un plus grand nombre de selles en sont les conséquences. En cas de prolapsus de l'utérus, des inflammations et des ulcères peuvent apparaître. Parfois, la descente de l'utérus provoque également un prolapsus de la vessie (cystocèle) ou du rectum (rectocèle) par le vagin.

Un examen gynécologique permet de diagnostiquer la descente de l'utérus. L'étendue de la descente est évaluée au repos et lors de la pression. Souvent, une échographie complémentaire de l'utérus et de la vessie est pratiquée.

Le traitement est fonction du degré de sévérité de la descente de l'utérus. Les descentes modérées peuvent être traitées par des exercices de gymnastique périnéale. En cas d'affaissement important ou de prolapsus, une intervention chirurgicale est la plupart du temps inévitable. Vous trouverez de plus amples informations sur les possibilités de traitements chirurgicaux au chapitre Opérations en cas de faiblesse du plancher pelvien.

Les exercices de gymnastique périnéale et post-accouchement constituent des mesures de prévention importantes.