La maladie de Bechterew

La maladie de Bechterew (spondylarthrite ankylosante ou spondylite) est une maladie inflammatoire rhumatismale chronique. L'inflammation touche principalement la colonne vertébrale et les articulations sacro-iliaques, qui relient la colonne vertébrale et le bassin. La maladie évolue par poussées, avec des douleurs nocturnes et une raideur matinale de la colonne vertébrale. Au fil du temps, on observe une ossification des articulations intervertébrales entraînant un enraidissement progressif de la colonne vertébrale. Le but principal du traitement est de soulager la douleur et de maintenir la mobilité de la colonne vertébrale.

La maladie de Bechterew doit son nom à un neurologue russe qui décrivit cette maladie pour la première fois au début du XIXe siècle. Il s'agit d'une maladie inflammatoire chronique faisant partie des maladies rhumatismales. Les changements inflammatoires affectent principalement les articulations intervertébrales de la colonne vertébrale et les articulations sacro-iliaques. Typiquement, les ligaments articulaires et l'insertion des tendons au niveau de l'os sont enflammés. Avec le temps, les articulations intervertébrales perdent en mobilité et une ossification des ligaments et des disques intervertébraux peut apparaître, ce qui entraîne un enraidissement croissant de la colonne vertébrale. Dans de rares cas, les articulations des bras ou des jambes peuvent également être touchées. En revanche, près d'un tiers des patients souffrant de la maladie de Bechterew présentent également des inflammations oculaires.

La maladie se manifeste généralement avant l'âge de 40 ans. On ignore encore beaucoup de choses sur le processus de développement de la maladie de Bechterew. On sait seulement avec certitude que le dysfonctionnement des mécanismes de défense du système immunitaires constitue la cause des processus inflammatoires. Il s'agit donc d'une maladie auto-immune. Le facteur héréditaire joue un rôle important dans le développement de la maladie. 95 % des patients possèdent une caractéristique génétique: ils sont porteurs de l'antigène HLA-B27.

Au début de la maladie, les douleurs se manifestent essentiellement dans la région lombaire et au niveau du fessier. Elles surviennent généralement de nuit, s'améliorent lorsque le patient bouge, le contraignant ainsi à se lever la nuit. Un autre aspect caractéristique: la raideur matinale de la colonne vertébrale au réveil.  Les troubles évoluent de manière insidieuse au fil des ans et provoquent progressivement des restrictions de mouvement de plus en plus importantes au niveau de la colonne vertébrale.

Le diagnostic de la maladie de Bechterew est établi sur la base des symptômes caractéristiques, à l'aide d'un examen radiologique. Le plus souvent une IRM est également effectuée. Une analyse de sang révélera des signes d'inflammation tels qu'ils se manifestent en cas d'affection rhumatismale.

Le traitement de la maladie de Bechterew consiste à soulager les symptômes et à conserver une mobilité maximum de la colonne vertébrale. La maladie est actuellement incurable. Les douleurs et l'inflammation sont traitées à l'aide d'antidouleurs et d'anti-inflammatoires, ce qui implique notamment des médicaments antirhumatismaux spécifiques.

Afin de conserver la mobilité de la colonne vertébrale, les patients doivent se soumettre à des exercices quotidiens de physiothérapie et de gymnastique. Les massages et les traitements thermiques sont recommandés pour soulager les tensions musculaires. De manière générale, une activité sportive modérée, comme le ski de fond, la marche nordique, le vélo, la randonnée ou la natation, permet de ralentir ou d'atténuer la progression de la maladie.