Calculs vésicaux

Les calculs vésicaux sont des calculs urinaires localisés dans la vessie. Ils sont généralement dus à des cystites à répétition ou des troubles de la miction de l'urine. Dans de rares cas, les calculs vésicaux peuvent également être dus à un apport insuffisant en liquide (déshydratation). Les calculs vésicaux provoquent généralement des troubles lors de la miction. Différentes méthodes peuvent être utilisées pour éliminer les calculs.

Les calculs vésicaux se forment essentiellement en cas d'obstacles à l'écoulement de l'urine au niveau de la vessie. Cette gêne peut être liée à une augmentation du volume de la prostate, un rétrécissement de l'urètre ou un trouble de la vidange de la vessie d'origine neurologique, par exemple en cas de sclérose en plaques. Toutefois, une cystite chronique, un apport en liquide insuffisant ou une sonde urinaire peuvent également favoriser la formation de calculs vésicaux.

Les calculs vésicaux se traduisent généralement par des troubles lors de la miction. Ils provoquent des douleurs survenant en fin de miction ou une interruption du jet urinaire lors de la miction. L'interruption du jet urinaire est appelée miction saccadée. Une envie fréquente d'uriner et la sensation d'un corps étranger dans la vessie sont également des troubles caractéristiques. Il arrive également que l'on constate la présence de sang dans les urines. Des troubles de la miction et plus particulièrement la présence de sang dans les urines doivent toujours faire l'objet d'une consultation médicale. Dans de rares cas, une tumeur peut également être à l'origine de ces troubles.

Le diagnostic des calculs vésicaux est établi sur la base des antécédents médicaux et des symptômes caractéristiques. Afin de confirmer le diagnostic, des examens complémentaires sont effectués comme une échographie et une cystoscopie.

La cystoscopie est également une technique utilisée pour traiter les calculs vésicaux. La plupart des calculs vésicaux peuvent être éliminés lors de l'exploration de la vessie. Une opération chirurgicale n'est nécessaire que dans de rares cas, lorsque les calculs vésicaux sont de très grande taille. Une alternative à l'intervention est la fragmentation des calculs vésicaux par ondes de choc. Lors du traitement par ondes de choc extracorporelles, les calculs sont ciblés de l'extérieur et fragmentés par ondes de choc.