Leucémie

Il existe différents types de leucémies (cancer du sang). On distingue d'une part la leucémie aiguë de la leucémie chronique. D'autre part, on les classe selon les cellules sanguines à partir desquelles la leucémie se développe. Lorsque la maladie touche les lymphocytes (qui font partie des globules blancs), on parle par exemple de leucémie lymphoblastique ou lymphoïde, lorsqu'elle touche d'autres globules, on parle de leucémie myéloblastique ou myéloïde.

Toutes ces formes de leucémies ont ceci en commun qu'elles se forment à partir des précurseurs des globules blancs, cellules souches du sang. Les précurseurs des globules blancs touchés par la leucémie prolifèrent de manière anormale et incontrôlée et empêchent la production de cellules sanguines saines. Les formes de leucémies les plus fréquentes sont la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL), la leucémie aiguë myéloblastique (LAM), la leucémie lymphoïde chronique (LLC) et la leucémie myéloïde chronique (LMC).

Chaque année en Suisse, on dénombre près de 1'000 nouveaux cas de leucémie. La leucémie fait partie des cancers plutôt rares.  La maladie peut apparaître à tout âge. Chez l'enfant, les leucémies (notamment les formes aiguës) sont le cancer le plus fréquent.

Les leucémies aiguës évoluent très rapidement et entraînent en peu de temps des états de santé engageant le pronostic vital nécessitant un traitement d'urgence. Les leucémies chroniques se développent plus lentement et restent longtemps silencieuses.

Les causes de la plupart des formes de leucémies restent mal connues. La leucémie myéloïde chronique est toutefois due à un gène défectueux du chromosome 22. Cette anomalie chromosomique est appelée chromosome de Philadelphie et doit son nom au lieu où elle a été découverte. On ignore toutefois ce qui provoque cette anomalie. Les facteurs de risque tels que les rayons radioactifs, certains produits chimiques (benzol, formaldéhyde) ou certains médicaments (cytostatiques) peuvent favoriser la leucémie.

Les symptômes de la leucémie sont multiples et peuvent principalement être attribués à une production anormale de cellules sanguines. Anémie, fatigue et détresse respiratoire sont autant de signes d'une diminution du taux de globules rouges (érythrocytes). Lorsque la production des plaquettes (thrombocytes) est impactée, cela peut engendrer des saignements notamment au niveau des gencives ou du nez. Comme les globules blancs sont également touchés par la leucémie, le risque de maladies infectieuses, de fièvre et d'inflammations augmente. On constate également fréquemment une augmentation douloureuse de la rate ou du foie. Comme la production du sang a lieu dans la moelle osseuse, la leucémie peut également provoquer des douleurs osseuses.

Le diagnostic d'une leucémie est établi sur la base d'une analyse de sang et d'une analyse des cellules de la moelle osseuse. On effectue pour cela une biopsie de moelle osseuse.

Le traitement de la leucémie dépend du type de leucémie et de son évolution (aiguë ou chronique). Selon la forme de leucémie et le stade de la maladie, différentes thérapies seront initiées comme la chimiothérapie, l'immunothérapie, la radiothérapie ou la greffe de moelle osseuse. Chez l'enfant, les leucémies peuvent aujourd'hui généralement être guéries. Le traitement donne également de très bons résultats chez certaines formes de leucémies survenant à l'âge adulte, comme par exemple la leucémie myéloïde chronique.