Luxation de la rotule

La luxation de la rotule (luxation patellaire) est l'une des blessures les plus fréquentes et les plus douloureuses du genou. La rotule se déboîte vers l'extérieur du genou. Les jeunes et les sportifs sont plus souvent touchés. Dans la plupart des cas, la rotule qui s'est déboitée vers l'extérieur du genou retrouve naturellement sa position initiale (réduction spontanée). Dans tous les cas, la luxation de la rotule doit faire l'objet d'un traitement, car elle peut causer des séquelles à la surface du cartilage, et le risque d'un nouvelle luxation de la rotule est alors élevé.

Une luxation de la rotule se produit généralement lors d'activités sportives. On suppose que la cause est due à une malformation congénitale de la trochlée. La trochlée assure normalement la stabilité de la rotule lors des mouvements. Chez les patients présentant une trochlée instable, certaines sollicitations accrues peuvent entraîner une luxation de la rotule.  C'est la raison pour laquelle la première luxation de la rotule se produit souvent chez les patients plus jeunes, notamment lors de la pratique de sport où une sollicitation accrue est exercée sur la rotule.

La luxation de la rotule est très douloureuse. La rotule se déboite et sort du rail vers l'extérieur. Le genou est alors immédiatement instable. Le cartilage est souvent lésé au niveau de la rotule, ce qui entraîne des blessures de l'appareil ligamentaire du genou.  Toute luxation de la rotule doit donc faire l'objet d'une consultation et être traitée, même si la rotule retrouve souvent spontanément sa position initiale.

Le diagnostic est établi sur la base des troubles caractéristiques et de l'aspect typique de la rotule déboitée vers l'extérieur. Afin de déterminer s'il n'y a pas d'autres lésions du cartilage et des ligaments, on effectue une radio ou une IRM et parfois même une Arthroscopie du genou.

La première mesure du traitement consiste à repositionner immédiatement la rotule si elle ne s'est pas remise en place spontanément. En cas de lésion du cartilage ou de l'appareil ligamentaire, un traitement chirurgical est inévitable. Outre le traitement des blessures, l'opération vise à repositionner l'insertion des tendons rotuliens. La direction de la traction peut ensuite être modifiée et la rotule mieux stabilisée dans la trochlée.

Si c'est la première fois qu'une luxation patellaire se produit et qu'il n'existe pas d'autre blessure, un traitement conservateur pourra être tenté. Il consiste en des bandages spéciaux et le renforcement ciblé de la musculature de la cuisse. Tout cela vise à stabiliser la rotule. Le risque de récidive en cas de luxation de la rotule est relativement élevé. Si cela se produit, le rotule doit alors être stabilisée chirurgicalement.