Diverticules intestinaux

Les diverticules intestinaux sont des protubérances de la muqueuse intestinale. Ils peuvent apparaître aux points de faiblesse de la paroi intestinale, notamment aux endroits où elle est traversée par un vaisseau sanguin. En cas de diverticules intestinaux nombreux, on parle de diverticulose. Les diverticules intestinaux peuvent s'enflammer et entraîner une diverticulite.

Les diverticules intestinaux peuvent en principe se former partout dans le tractus intestinal. Ils apparaissent toutefois plus fréquemment dans le côlon, à savoir dans la région gauche du bas-ventre.  Les diverticules intestinaux surviennent essentiellement chez les sujets âgés. La constipation chronique peut favoriser leur apparition. Les diverticules intestinaux, souvent indolores, sont généralement découverts de manière fortuite lors d'une coloscopie. Il arrive que les diverticules soient à l'origine de saignements intestinaux. Dans près de 20 % des cas, un diverticule intestinal évolue en diverticulite (inflammation).

Une diverticulite provoque souvent des douleurs abdominales, typiquement localisées sur le côté gauche du bas-ventre. Les douleurs s'atténuent bien souvent après des vents ou la défécation. Constipation, diarrhée ou ballonnements sont d'autres symptômes pouvant survenir en cas de diverticulite. En cas de forme sévère, ces symptômes peuvent s'accompagner de fièvre et d'un sentiment général de malaise.

Une diverticulite est sérieuse. Si elle n'est pas soignée, elle peut entraîner une perforation intestinale et une péritonite.

La diverticulite est diagnostiquée sur la base des antécédents médicaux et à l'aide de différents examens, comme une échographie de l'abdomen ou une tomodensitométrie. Une analyse de sang permettra d'identifier les signes d'inflammation.  On ne pratique généralement pas de coloscopie en cas de diverticulite aiguë, en raison du risque de perforation intestinale.

Le traitement est fonction des troubles et de la présence ou non d'inflammation. Les diverticules indolores, découverts par hasard ne nécessitent pas de traitement.

Une diverticulite légère peut être traitée par un régime alimentaire adapté ou une diète momentanée. En cas de forme sévère, un traitement antibiotique et une alimentation artificielle sont nécessaires. En règle générale, le patient devra être hospitalisé. En cas de suspicion de perforation intestinale ou de formation d'abcès, une intervention est nécessaire. On recourt également à la chirurgie en cas d'évolution chronique ou lorsque le traitement conservateur ne suffit pas. Vous trouverez de plus amples informations sur les interventions chirurgicales au chapitre Opérations du côlon.