Artériosclérose

La calcification des artères appelée artériosclérose ou athérosclérose dans le jargon médical, est une affection touchant les artères. Les artères sont des vaisseaux sanguins présents dans tout le corps. Cette affection entraîne avec le temps un rétrécissement ou une oblitération de certaines artères en raison de la formation de dépôts. Les organes concernés ne sont donc plus suffisamment irrigués et ni oxygénés.

Les conséquences de l'artériosclérose diffèrent selon l'organe touché. Dans le cœur, cela entraîne par exemple une angine de poitrine ou un infarctus. Dans le cerveau, cela peut provoquer un AVC. L'artériosclérose est due à des dépôts de cholestérol, de calcium et de cellules enflammées sur les parois internes des artères. On parle de plaques pour qualifier ces dépôts qui se développent lentement au fil des ans. Les facteurs favorisant la formation de plaques sont notamment l'hypercholestérolémie, l'hypertension artérielle, le tabagisme, le surpoids, le diabète ainsi que les petites inflammations des parois vasculaires survenant par exemple dans le cadre d'une grippe.

Le risque d'artériosclérose augmente progressivement à partir de 40 ans. Chez les jeunes, les hommes sont plus touchés que les femmes par cette maladie. Le rapport se rééquilibre toutefois en vieillissant. Pour lutter contre l'apparition de l'artériosclérose, l'idéal est d'adopter une bonne hygiène de vie:  avoir une alimentation équilibrée, ne pas fumer, faire suffisamment d'exercice et veiller à se relaxer régulièrement.

Les troubles en cas de calcification des artères se manifestent de différentes manières selon les organes concernés. L'artériosclérose touchant les artères coronaires provoque des douleurs thoraciques ou une sensation d'oppression dans la poitrine.  Si les artères du cerveau sont touchées, des sensations de paralysie, des troubles de la vue ou de brèves absences peuvent se produire. Avec l'âge, la calcification des artères cérébrales peut entraîner de la démence. L'occlusion soudaine d'une artère cérébrale peut provoquer un AVC. Dans les jambes, la calcification des artères se traduit par des douleurs et une peau livide. Les douleurs surviennent surtout lors de la marche contraignant ainsi le patient à s'arrêter régulièrement. L'artériosclérose dans les jambes est aussi appelée claudication intermittente. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet au chapitre artériopathie oblitérante des membres inférieurs. En cas de troubles circulatoires importants, le tissu se nécrose, en général au niveau des orteils.

Pour diagnostiquer une artériosclérose, on effectue différents examens, dont un ECG, une échographie des vaisseaux, une radio des vaisseaux avec produit de contraste (angiographie) ainsi qu'une prise de tension au niveau des bras et des jambes.

Le traitement de l'artériosclérose se concentre principalement sur le traitement des facteurs de risque afin d'éviter l'évolution de la maladie. Cela inclut notamment l'abaissement de la tension, du taux de cholestérol et du taux de glycémie en cas de diabète. Les vaisseaux oblitérés peuvent être dilatés ou faire l'objet d'un pontage. Dans certains cas, la partie oblitérée peut être retirée par chirurgie. Vous trouverez de plus amples informations sur les différents procédés existants aux chapitres endartériectomie, opérations des artères coronaires et dilatation par ballonnet.