Fracture du corps vertébral

La fracture du corps vertébral (fracture vertébrale) est une fracture de vertèbre de la colonne vertébrale. Les fractures vertébrales sont soit consécutives à un accident, soit dues à l'âge en raison d'ostéoporose (perte de la densité osseuse). Pour le traitement il est important de distinguer une fracture du corps vertébral stable d'une fracture instable.

La colonne vertébrale compte 33 à 34 vertèbres. Une vertèbre se compose d'un corps vertébral et d'apophyses épineuses. Le corps vertébral et les apophyses épineuses forment le canal rachidien qui protège la moelle épinière. Les disques intervertébraux se trouvent entre les corps vertébraux. La principale cause de fracture vertébrale est l'ostéoporose. Un léger choc ou simplement la pesanteur suffisent d'ores et déjà à briser le corps vertébral fragilisé. Les fractures vertébrales survenant sur un os sain, font en revanche suite à un choc violent comme lors d'un accident de la route ou de sport. Ce type de fractures vertébrales est appelé fractures vertébrales traumatiques. Pour schématiser, on peut dire que les fractures du corps vertébral ne présentant aucun risque pour la moelle épinière sont des fractures vertébrales stables. Les fractures présentant une lésion de la moelle osseuse ou un risque de lésion de la moelle osseuse sont des fractures vertébrales instables.

Les symptômes en cas de fracture vertébrale peuvent varier en fonction de la localisation de la fracture. Les fractures du corps vertébral dues à l'ostéoporose entraînent souvent une déformation de la colonne vertébrale et un tassement conduisant à une diminution de la taille du sujet. En cas de fractures vertébrales traumatiques, des douleurs au niveau de la fracture ainsi que des restrictions de mouvements de la colonne vertébrale sont les principaux symptômes. Paralysie, engourdissements ou troubles lors de la vidange de la vessie ou de la défécation sont des signes de lésion de la moelle osseuse.

Le diagnostic d'une fracture vertébrale est établi sur la base des antécédents médicaux (ostéoporose ou accident) et à l'aide d'une radiographie. Afin d'exclure une fracture vertébrale instable ou une lésion de la moelle osseuse, on pratiquera une tomodensitométrie.

Les fractures du corps vertébral sont traitées de manière conservatrice ou par chirurgie. L'option thérapeutique choisie s'oriente principalement en fonction du fait que la fracture est stable ou instable. Les fractures vertébrales stables peuvent être traitées de manière conservatrice. Cela implique le délestage de la colonne vertébrale, la réduction de la douleur et éventuellement la stabilisation de la colonne par le port d'une minerve ou d'un corset.

Il existe plusieurs techniques chirurgicales pour l'intervention. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet au chapitre Opérations des fractures du corps vertébral.