Déchirure musculaire

Les déchirures musculaires comme les claquages et les ruptures musculaires font partie des blessures sportives les plus fréquentes. Elles sont toutes liées, à différents degrés, à une sollicitation excessive d'un muscle. La déchirure musculaire est la blessure la moins grave et correspond à une élongation du muscle. Un claquage provoque la rupture d'un grand nombre de fibres musculaires et on parle de rupture musculaire lorsque le muscle est totalement rompu. Le dernier cas de figure intervient rarement. Le traitement consiste principalement à mettre le muscle au repos et à le régénérer. La rupture musculaire nécessite parfois une intervention chirurgicale.

La plupart du temps, la blessure musculaire est due à des sollicitations importantes ou une extension excessive en cas d'échauffement insuffisant de la musculature. Dans de rares cas, une blessure ou même une rupture musculaire peut se produire suite à un choc extérieur.

Les symptômes varient selon l'ampleur de la blessure. En cas de déchirure musculaire, un durcissement du muscle, des douleurs à la pression, des douleurs lors de l'étirement du muscle ou des douleurs musculaires de type crampe d'intensité croissante, indiquent une blessure. En cas de claquage, les douleurs sont plutôt aiguës et vives, et il arrive qu'un hématome ou des bosses se forment sur le muscle. Une rupture totale du muscle provoque de fortes douleurs, souvent accompagnées d'un hématome et d'une protrusion du muscle concerné.

Le diagnostic d'une blessure musculaire est établi sur la base des symptômes caractéristiques et à l'aide de l'examen du muscle concerné. Une échographie ou une IRM permettront de constater l'ampleur de la blessure.

Les blessures musculaires sont généralement traitées de manière conservatrice. Dans la phase aiguë, tout de suite après la blessure, il est recommandé d'appliquer un bandage froid et de surélever l'extrémité concernée. On recourt à des antidouleurs et des anti-inflammatoires pour soulager la douleur.  La principale mesure en cas de traitement conservateur est de mettre le muscle concerné au repos. Selon le type de blessure, cela peut durer plusieurs jours à plusieurs mois. Le processus de guérison est aidé par des séances de physiothérapie, des massages et un traitement par stimulation électrique. En cas de plaie ouverte, une consultation médicale s'impose dans tous les cas.

Une intervention chirurgicale n'est nécessaire que dans certains cas exceptionnels. Les déchirures importantes doivent parfois être suturées. Dans ce rares cas, la blessure peut entraîner un syndrome des loges. Il s'agit d'une augmentation de la pression dans le muscle concerné qui doit immédiatement être opérée.

Bien s'échauffer avant toute activité sportive est la mesure la plus importante pour prévenir une blessure musculaire. En outre, en cas de douleur, il est impératif d'arrêter immédiatement la sollicitation afin de ne pas aggraver la blessure.